Vanhaezebrouck: "Anderlecht et Genk sont les deux extrêmes du championnat"

Le Sporting d'Anderlecht se déplace ce samedi soir à Genk, séduisant deuxième du championnat. Les joueurs d'Hein Vanhaezebrouck restent sur une défaite à Bruges (2-1) et un partage concédé dans les dernières minutes face à l'Antwerp (1-1).

En conférence de presse d'avant-match, le coach bruxellois a pointé ce qui séparait le club de Genk à celui d'Anderlecht. "Genk est une équipe qui m'impressionne depuis 3 saisons. C'est presque la même équipe depuis 2-3 ans. Ils ne vendent pas de joueur, même s'ils pouvaient toucher 15 millions pour un joueur, 12 millions pour un autre, et 10 pour un troisième. Ils les gardent tous car ils espèrent gagner le championnat, la Coupe, ou faire un bon parcours en Europe. Ils n'ont pas réussi les années précédentes mais on a déjà vu un Genk capable de beaucoup tant en Europe qu'en championnat. C'est la grande différence avec Anderlecht: une équipe en place depuis 3 saisons avec encore quelques renforts cette année contre une équipe complètement renouvelée. Ce sont les deux extrêmes du championnat."

Hein Vanhaezebrouck est satisfait du noyau qu'on lui a offert, même si les blessures font qu'il ne pourra pas se permettre de turnover malgré le calendrier chargé du Sporting d'Anderlecht dans les semaines à venir. "Je suis content de l'évolution de certains joueurs. On a un noyau plus large que l'année dernière mais la seule chose qui peut nous poser problème, ce sont les blessures." En effet, Sebastiaan Bornauw, Kenneth Saief, Elias Cobbaut et Francis Amazu ne sont pas disponibles pour Genk. De plus, James Lauwrence s'est blessé à l'entraînement ce vendredi suite à un choc tête contre tête avec un équipier et est out ce week-end. Adrien Trebel devrait jouer même s'il traîne toujours un souci aux abdos. "Cette année je peux changer régulièrement plusieurs joueurs sans perdre de niveau. J'ai beaucoup de joueurs du même niveau sur lesquels je peux compter. On aura besoin de tout le monde. Je l'ai dit aux joueurs: ceux qui montrent de bonnes choses à l'entraînement et en match auront leur chance", reprend-t-il.

Il refuse cependant de se cacher derrière le calendrier. "Si on avait pas de blessures j'aurais pu changer plusieurs joueurs pour les matches à venir... mais je ne me cacherai pas derrière le nombre de matches à jouer. On est quatre clubs en Belgique à avoir un programme chargé dans les prochaines semaines", conclut-il.

Un nouveau faux pas est à éviter pour Anderlecht, histoire que le doute ne s'installe pas du côté de Neerpede alors que se profile une période chargée. Les mauves vont disputer 7 rencontres durant les 3 semaines qui viennent. 

 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK