Van Holsbeeck : "Les derniers mois, on était un peu un bateau sans capitaine"

Van Holsbeeck : "Les derniers mois, on était un peu un bateau sans capitaine"
Van Holsbeeck : "Les derniers mois, on était un peu un bateau sans capitaine" - © YORICK JANSENS - BELGA

La reprise du Sporting d'Anderlecht par Marc Coucke a enfin été validée par l'Autorité belge de la concurrence. Le nouveau boss des Mauves va enfin pouvoir se mettre au boulot. Un de ses premiers chantiers sera sans doute de définir le rôle d'Herman Van Holsbeeck dans la nouvelle organisation du club. Présent depuis 2003 et sous contrat 2020, HVH fait partie des meubles.

Avec le départ de Roger Vanden Stock, c'est une page qui se tourne. Pour lui aussi. "Cela va être différent", concède-t-il à notre micro en marge d'une rencontre entre les clubs et les responsables de l'arbitrage organisée par l'Union Belge avant les play-offs. "Pendant 15 ans, j'ai vécu les moments stressants et difficiles avec Roger Vanden Stock comme président. A partir de dimanche, ce sera avec Marc Coucke, le nouveau président. Je suis surtout très content que la vente soit terminée et que le patron puisse prendre les rênes en mains. Dans les prochaines semaines, on saura très vite qu'il veut faire avec le club et pour moi personnellement."

L'officialisation de l'arrivée de Marc Coucke met fin à une période d'incertitude. Une vacance de pouvoir toujours préjudiciable. "La vente a eu lieu le 22 décembre, on est fin mars. Je pense que sur un bateau, il faut toujours un capitaine. Les derniers mois, on était un peu un bateau sans capitaine. Je suis content pour tout le club que le président puisse commencer à travailler et à donner ses instructions."
 

J'attends avec impatience les discussions avec le nouveau président pour voir quel sera mon avenir

Cité à la Ligue Pro et dans une moindre mesure à l'Union Belge, HVH ne sait pas encore de quoi son avenir sera fait. Surtout que Luc Devroe est déjà annoncé pour lui succéder. "Je suis sous contrat à Anderlecht et j'attends avec impatience les discussions avec le nouveau président pour voir quel sera mon avenir. Il faudra voir quel sera l'organigramme. Je suis le CEO d'Anderlecht depuis 15 ans. On aura d'abord une discussion sur le fond". 

Une chose est sûre, Van Holsbeeck n'a pas envie de raccrocher. "J'ai toujours dit que je voulais arrêter avec Roger Vanden Stock le 30 juin 2020. On est en 2018. Je suis sous contrat et je resterai fidèle à mon club jusqu'au dernier jour."

A l'approche des play-offs, il semble serein. "Ces play-offs constituent la fin d'une quinzième saison. Une saison compliquée ou il n'y avait pas grand-chose de bons jusqu'à il y a encore quelques semaines. In fine, on commence les PO à la deuxième place. Je serai calme mais intérieurement toujours un peu nerveux".

On ne se refait pas.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK