Van Holsbeeck est rentré chez lui, Leko passera la nuit en cellule

Les premières auditions se sont terminées à Hasselt et les premières informations commencent à filtrer. Herman Van Holsbeeck, ex-manager d'Anderlecht, a pu rentrer chez lui après avoir été entendu par les enquêteurs. Ce n'est pas le cas d'Ivan Leko, l'entraîneur du Club de Bruges.

Van Holsbeeck a été interrogé dans les locaux de la police fédérale à Hasselt. Suite à cet interrogatoire, les enquêteurs ont conclu qu'il n'était pas nécessaire qu'il soit entendu par le juge d'instruction. Il ne devrait donc pas être inculpé.

Le cas d'Ivan Leko est différent. "Cela s'est très bien passé. Il a été entendu par la police durant quelques heures. Il a éclairé la situation", a expliqué Walter Van Steenbrugge, l'avocat du coach croate à notre micro. "Le juge était présent depuis 5h15 du matin, on ne peut pas exiger de lui qu'il travaille toute la nuit. C'est pour cela qu'il a reporté sa décision à ce jeudi midi. Mais je suis confiant pour Monsieur Leko"

L'affaire concerne des faits de corruption, criminalité organisée et de blanchiment d'argent. "Il a dû répondre à des questions plus générales. Et il l'a très bien fait". Le sujet des matches truqués n'a pas été abordé. "Il n'y a eu aucune question dans ce sens". Maître Van Steenbrugge a aussi évoqué l'état d'esprit de son client. "Il a été très surpris par l'arrestation qui s'est déroulée en présence de ses filles et de sa femme. Cela a été très dur pour lui".

Selon Van Steenbrugge, "plus de 20 personnes" ont été arrêtées dans cette affaire. Il précise encore de Dejan Veljkovic est "un ancien agent" de Leko. Ce dossier concerne principalement des agents de joueurs.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK