Une "délivrance" et du "ping-pong" pour Oulare, Vanheusden "mort" après avoir "tout donné"

Après deux montées au jeu en toute fin de rencontre, Obbi Oulare a retrouvé le chemin des filets dès sa première titularisation sous les couleurs du Standard, ce samedi lors du partage (1-1) des Rouches à Saint-Trond dans le cadre de la 18ème journée de Pro League.

Pour le jeune attaquant de 22 ans comme pour Zinho Vanheusden, la mentalité liégeoise a été excellente dans des conditions pourtant peu évidentes, la pluie et le vent s'étant invités sur le terrain synthétique trudonnaire.

"Ce que ce but signifie, je ne l'ai pas tout de suite réalisé, j'étais simplement content d'égaliser, a souligné Obbi Oulare au micro de la RTBF. Avec un peu de recul, ce but, ça fait du bien, j'ai été out pendant très longtemps, et cela a été dur de revenir physiquement et mentalement. Ce soir, c'est la délivrance. Le synthétique, c'est difficile pour moi, parce que je suis grand et explosif. J'ai souvent glissé ! Ce match, c'était du ping-pong : ils ont eu des occasions, on a eu les nôtres."

"Pour être honnête, je suis mort, a lui expliqué Zinho Vanheusden après le coup de sifflet final. On a vraiment tout donné. Je tiens à féliciter l’équipe pour la mentalité parce que quand tu es mené ici, c’est très dur de revenir. Bravo à l’équipe de l’avoir fait. Dommage de ne pas avoir marqué le 1-2, mais on a vraiment fait preuve d’une bonne mentalité. C’est un bon point, Saint-Trond est une très bonne équipe. En début de rencontre, il a fallu s’adapter au terrain synthétique. En deuxième mi-temps, on était meilleurs. D’un point de vue personnel, j’avais plus de liberté offensive aujourd’hui. C’est ce que le coach m’avait demandé. Je pouvais partir et apporter un peu offensivement."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK