Un Bruges fébrile se fait peur mais assure l'essentiel en fin de match à Saint-Trond

Court vainqueur (1-0) de Mouscron la semaine dernière, Bruges comptait poursuivre sur sa lancée face à Saint-Trond et ainsi préparer au mieux la venue du Real Madrid en Ligue des Champions mercredi. Mais empruntés, peu précis dans la construction, les Blauw&Zwart ont longtemps été accrochés par une bonne équipe visiteuse. Des Canaris qui ont même pris l'avantage par l'entremise de l'inévitable Yohan Boli. L'Ivoirien, à la retombée d'une phase arrêtée confuse, en a profité pour tromper Simon Mignolet et inscrire sa 10e rose personnelle de la saison (1-0). De quoi titiller l'orgueil de Brugeois subitement plus alertes et qui ont vite égalisé grâce à l'opportuniste Balanta, bien placé dans la surface. Le Colombien a profité du manque de communication entre Schmidt et Mmaee pour reprendre un centre précis de Mata et remettre les compteurs à zéro. 

La seconde mi-temps a été tout aussi animée. Saint-Trond pensait bénéficier d'un pénalty à la 63e minute pour une faute de Mechele sur Boli mais le VAR indiquait à l'arbitre qu'il ne fallait pas intervenir. Rebelote quelques minutes plus tard avec ce même VAR annulant le...doublé de Balanta pour un coup de coude au préalable. 1-1 donc, on se dirigeait vers un faux-pas inattendu de Bruges avant que...Ricca ne reprenne parfaitement un corner de Vormer en toute fin de match. 1-2, Bruges a eu (très) chaud mais se contentera de ces trois points qui lui permettent de reprendre 7 buts d'avance sur Gand, 2e. Du côté de Saint-Trond (9e) , la défaite est évidemment cruelle au vu du match.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK