Un Anderlecht méritant se fait rejoindre sur le fil par un Charleroi opportuniste

Anderlecht a partagé l'enjeu face à Charleroi (1-1) ce dimanche dans le cadre de la 18ème journée de Pro League. Les Bruxellois (31 points) ne profitent donc pas des faux-pas de leurs adversaires directs ce week-end et font du surplace à la quatrième place du classement, à huit longueurs du leader, le Racing Genk (39).

De son côté, le Sporting de Charleroi (27 points) conserve provisoirement la sixième place synonyme de participation aux play-offs I à égalité avec le Standard (27), qui a arraché le partage à Saint-Trond samedi soir. Mais La Gantoise (25) pourrait mettre tout ce petit monde d'accord en cas de succès face à Eupen en soirée...

Francis Amuzu a pensé offrir la victoire aux troupes de Hein Vanhaezebrouck en inscrivant son premier but de la saison en tout début de seconde période (47' 1-0), mais un penalty accordé suite à une faute de main de Sebastiaan Bornauw dans le grand rectangle a permis à Cristian Benavente et aux Carolos d'arracher un partage flatteur, tant Anderlecht a dominé les débats après la pause.

Coucou, revoilà Dimata et Morioka !

Hein Vanhaezebrouck surprend une nouvelle fois en dévoilant son onze de départ : incertain, Landry Dimata est bien de la partie, alors que Ryota Morioka, qui n'avait plus été sélectionné en championnat depuis le... 23 septembre dernier, est aligné d'entrée de jeu.

Et d'entrée de jeu, ce sont les Carolos qui se montrent dangereux : Ali Gholizadeh n'a besoin que de... 14 secondes pour tenter sa chance, mais sa frappe est interceptée sans trop de difficulté par Thomas Didillon.

Sur un terrain rendu très gras par les intempéries de ces derniers jours, les deux équipes ont des difficultés à développer leur jeu et les occasions se font ensuite rares en début de première période.

Mais à la 21ème minute, une belle action bruxelloise est ponctuée par Francis Amuzu, dont la frappe s'écrase sur le poteau du but défendu par Nicolas Penneteau.

Une faute de main lourde de conséquences de Sebastiaan Bornauw

Sur coup de coin, Dorian Dessoleil se montre à son tour dangereux, mais sa - puissante - reprise de la tête n'est pas cadré (24'). Quatre minutes plus tard, Cristian Benavente hérite un peu par hasard d'une énorme occasion et se retrouve seul devant Thomas Didillon, mais le portier français anticipe et repousse l'envoi de l'ailier chilien.

La fin de la première période est assez plaisante : les deux équipes mettent tour à tour le nez à la fenêtre, mais les deux gardiens français se montrent intransigeants avant le coup de sifflet de Jonathan Lardot.

A la reprise, Anderlecht n'a même pas besoin de deux minutes pour ouvrir le score : Francis Amuzu, percutant sur son flanc gauche, ajuste Nicolas Penneteau et place les Mauves aux commandes (47' 1-0).

Les Mauves dominent les débats, et sans un grand Nicolas Penneteau, Landry Dimata (60', 72') ou encore Ivan Santini (72') auraient pu donner au score des allures plus sévères dans le courant de la seconde période.

Mais alors qu'on se dirige vers une victoire logique des Bruxellois, Charleroi hérite d'un penalty à la... 88ème suite à une faute de main de Sebastiaan Bornauw dans le grand rectangle. Cristian Benavente ne se fait pas prier et offre l'égalisation, ainsi qu'un point tombé du ciel, aux hommes de Felice Mazzu !

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK