Trois buts face au Cercle, la passe de trois et la sixième place provisoire pour Charleroi

Charleroi s'est imposé 3-1 face au Cercle de Bruges ce samedi soir dans le cadre de la 17ème journée de Pro League. Grâce à cette troisième victoire consécutive, les Zèbres de Felice Mazzu s'installent provisoirement à la sixième place du championnat, synonyme de participation aux play-offs I, en attendant le résultat de la rencontre qui opposera le Club de Bruges au Standard dimanche.

Après avoir remporté deux succès d'affilée pour la première fois de la saison, Charleroi ne voulait pas laisser passer sa chance de rejoindre, au moins provisoirement, le Standard à la sixième place du championnat. D'autant plus qu'un solide programme attend les Hennuyers, qui recevront Genk mercredi dans le cadre des huitièmes de finale de la Coupe de Belgique avant de se rendre à Anderlecht dimanche.

Dominateurs en début de rencontre, les Zèbres allaient méritoirement trouver le chemin des filets via Cristian Benavente, auteur de son septième but de la saison, le troisième en l'espace de trois rencontres (16' 1-0).

Le Français du Cercle Irvin Cardona (23'), puis les Carolos Victor Osimhen (26') et Massimo Bruno (29') touchaient ensuite du bois avant la demi-heure.

Alors que le Cercle de Bruges aurait peut-être pu hériter d'un penalty pour un tackle de Dorian Dessoleil sur Irvin Cardona dans le grand rectangle quelques secondes plus tôt, une contre-attaque rondement menée par les Zèbres permettait à Cristian Benavente d'isoler Victor Osimhen, seul devant Paul Nardi au point de penalty. Le Nigérian ne se faisait pas prier pour inscrire lui aussi son septième but de la saison (53' 2-0).

Sur du velours, les hommes de Felice Mazzu pouvaient jouer libérés, et un coup franc surpuissant de Marco Ilaimaharitra laissait Paul Nardi impuissant (60' 3-0).

A un peu plus de cinq minutes du terme de la rencontre, Adrien Bongiovanni, fraîchement monté au jeu, rendait un peu d'espoir aux Brugeois (85' 3-1). Et malgré un but du Cercle annulé dans les arrêts de jeu pour une faute sur Nicolas Penneteau, les troupes de Felice Mazzu contrôlaient la fin de la rencontre et pouvaient savourer leur troisième victoire d'affilée.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK