Transferts de mineurs : Zulte Waregem "pas au courant" d'une procédure à son encontre

Transferts de mineurs : Zulte Waregem "pas au courant" d'une procédure à son encontre
Transferts de mineurs : Zulte Waregem "pas au courant" d'une procédure à son encontre - © KRISTOF VAN ACCOM - BELGAIMAGE

Zulte Waregem a tenu à préciser que le club n'était pas au courant d'une procédure de la FIFA à l'encontre du Essevee à propos des transferts internationaux de joueurs mineurs. Le club flandrien a réagi après que son nom est paru dans De Standaard, sur base des documents des Football Leaks.

D'après ces documents, le département Intégrité et Conformité de la FIFA a recommandé à la Commission de discipline de la Fédération internationale de football une amende de 80.000 francs suisses (70.220 euros) à l'encontre de Zulte Waregem. Le club est pointé du doigt pour les transferts des Américains Daniel et Joel Tshiani avaient 15 ans en 2013 lorsqu'ils sont arrivés des États-Unis. Comme leur frère Patrick Tshiani (qui jouait à l'époque pour Anderlecht), la FIFA n'avait pas avalisé leur transfert, selon De Standaard.

"A la demande de leur mère, qui vivait en Belgique avec ses trois fils, Zulte Waregem a correctement accueilli deux frères ayant la nationalité américaine - Joel en Daniel Tshiani - selon toutes les règles en vigueur via l'Union belge de football sans aucune compensation financière ni accord professionnel", indique Zulte Waregem sur son site internet. "Les deux joueurs ont été actifs en séries provinciales et élites. Le club voulait satisfaire l'envie de football de ces deux garçons et leur offrir des chances de se développer. Les deux garçons ont entre temps quitté le club. Zulte Waregem n'est pas au courant d'une procédure à l'encontre du club ou de l'Union belge dans le cadre de ce dossier. Le club indique qu'il n'a ni la culture ni l'ambition de réaliser des transferts internationaux de mineurs".

L'Union belge de football (URBSFA) risque également une amende, de 37.500 francs suisses (331.300 euros), pour avoir omis, selon l'enquête, d'introduire les demandes de transfert de mineurs auprès de la FIFA. Les joueurs n'auraient donc pas été affiliés valablement à l'URBSFA. La fédération a expliqué qu'"aucune procédure" ne serait encore en cours concernant les joueurs en question.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK