Venanzi ne siégera pas au CA de la Pro League, le Malinois Timmermans nouveau président ad interim

Bruno Venanzi
Bruno Venanzi - © NICOLAS LAMBERT - BELGA

Le Conseil d'administration de la Pro League s'est réuni ce lundi après-midi pour se choisir un président ad interim afin d'assumer la relève de Roger Vanden Stock et nommer deux nouveaux administrateurs.

Outre la nomination de Johan Timmermans, président du FC Malines, relégué en D1B la saison prochaine, comme nouveau président ad interim de la Pro League, on retiendra surtout le fait que Bruno Venanzi, président du Standard, n'a pas été élu - comme Lucien D'Onofriovice-président et directeur sportif de l'Antwerp - pour siéger au Conseil d'Administration. Il s'agit d'un petit camouflet pour le patron des Rouches qui n'a récolté que 20 voix sur 46.

Le 'coup' est encore plus dur à avaler pour D'Onofrio qui n'a empoché que 15 voix.

Pour remplacer Patrick Janssens, remercié à Genk, et Luc Devroe, qui quitte Ostende, le CA a choisi, à la simple majorité, Peter Croonen (26 voix sur 46), président du club limbourgeois, et Patrick Orlans (31 voix sur 46), directeur général du KVO.

Vanden Stock, le désormais ancien président d'Anderlecht avait pris la présidence de la Pro League en avril 2015. Il a remis son mandat le mois dernier. Timmermans n'est pas réellement son successeur, qui sera choisi, lui, lors de la prochaine assemblée générale le 5 juin où une majorité des deux tiers est requise. C'est tout de même une sorte de marche-pied pour le président de Malines qui est cité avec Marc Coucke comme l'un des deux favoris à la présidence de la Pro League. Le nom d'Herman Van Holsbeeck circule aussi, mais tout dépend de son avenir à Anderlecht... ou ailleurs. Egalement cité, Mehdi Bayat dit ne pas être intéressé par la fonction. Bruges non plus ne présentera pas de candidat.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK