Teodorczyk peut-il finir la saison comme il a débuté la précédente ?

Lukasz Teodorczyk, fer de lance du renouveau mauve ?
Lukasz Teodorczyk, fer de lance du renouveau mauve ? - © VIRGINIE LEFOUR - BELGA

Meilleur buteur de Pro League la saison dernière avec 22 buts, Lukasz Teodorczyk connaît une deuxième saison sous les couleurs du Sporting d’Anderlecht très compliquée. Inefficace, inconstant,  et maladroit, Teo incarne (quasiment) à lui tout seul les maux du RSCA. Pourtant, l’attaquant polonais semble se réveiller à l’approche des Playoffs I.

Auteur d’un triplé contre Mouscron, pour la première de Marc Coucke, et d’un doublé face à Zulte Waregem lors des deux dernières journées, Teodorczyk peut-il être le fer de lance du renouveau mauve ? Peut-il finir la saison comme il a débuté la précédente ?

Arrivé en août 2016 du Dynamo Kiev, le Polonais ne tarde pas à se faire un nom dans le championnat belge en empilant les pions. Teo inscrit 17 buts lors de ses 23 premières journées de Pro League. Toutes compétitions confondues, son total grimpe à 25 réalisations en 33 rencontres entre août et janvier. Des statistiques dignes des plus grands buteurs !

Mais à l’approche de la fin de la saison, Teo s’essouffle. Les premiers doutes se font entendre. S’il marque encore 3 buts lors des 6 dernières journées de la phase classique, il reste muet durant les 8 premiers matches des POI et lors des 6 rencontres de phase finale de l’Europa League. Certes, son doublé sur la pelouse de Charleroi offre le titre aux Mauves lors de la 9ème journée des Playoffs mais ses limites semblent atteintes.

Et cette impression se confirme lors de l’exercice actuel. En 28 matches (21 de championnat, 6 de Champions League et 1 de Coupe), le Polonais ne trouve le chemin des filets adverses qu’à 4 reprises. Toutes en Pro League. Les doutes se confirment.

Mais Teo a retrouvé la lumière depuis une semaine. Peut-il alors maintenir cette efficacité retrouvée et faire taire les critiques ?

Comme le disait Cristiano Ronaldo en 2010 à la veille de la Coupe du Monde sud-africaine : "Les buts, c'est comme le ketchup, quand ils arrivent, ils viennent tous en même temps."

Les Mauves, qui débuteront les POI avec 4, 6 ou 8 longueurs de retard sur le leader brugeois, veulent y croire. Le Polonais aussi.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK