Teklak sur le RSCA : "Quand il y a de l'ordre en dehors, il y en a aussi sur le terrain"

Ce dimanche dans "Complètement Foot", David Houdret, Pascal Scimè et Alex Teklak sont revenus sur la victoire du Sporting d'Anderlecht face au Club de Bruges. Les mauves se sont imposés 1-0 et ont relancé le suspense du championnat grâce à un but de Łukasz Teodorczyk à la 52ème minute. Et derrière ce résultat, on peut peut-être aussi retrouver la patte de Marc Coucke...

"Hormis la frappe sur la barre et les cinq dernières minutes brugeoises, Anderlecht était souverain aujourd’hui." analyse Pascal Scimè. "J’ai trouvé les Brugeois à court d’idées. On voit clairement que quand Vanaken n’est pas dedans, c’est un autre Bruges. Nakamba a eu beaucoup de déchets. Et alors on ne reconnait plus Vormer depuis le Soulier d’Or. […] Je ne sais pas si c’est le meilleur match de la saison mais c’est en tous cas le match qu’il fallait faire contre ce Bruges-là. Il y a des joueurs qui ont de la personnalité. Saelemaekers est vraiment très bon. En milieu de terrain, on sent que Trebel est la valeur ajoutée. Quand il est à 100%, c’est un autre Anderlecht. Alors il y a des blessés, il y a des suspensions, il y a des choix techniques d’Hein Vanhaezebrouck qui a par exemple laissé Massimo Bruno en tribune. Mais quand elle est en confiance, l’équipe peut montrer ce qu’elle a montré aujourd’hui. À 7 journées de la fin, Anderlecht est à 3 points de Bruges. C’est ça aussi la réalité de notre championnat. Et donc Anderlecht pourrait très bien être champion après une saison chaotique. Mais j’ai quand même l’impression que Bruges garde un certain avantage."

 

Et Alex Teklak de poursuivre : "Ce n’est pas volé de la part d’Anderlecht. Je trouve que les deux équipes se sont rendues coup pour coup. C’était un match agréable, avec beaucoup d’intensité mais pas beaucoup d’agression, ce qui est caractéristique d’un match qui s’est bien passé. Ces derniers temps, Bruges n’a plus la réussite qu'il avait lorsqu’il empilait les buts. Quand on voit les statistiques de Diaby, Vossen, Dennis et Wesley, c’est seulement 4 buts sur les 16 inscrits ces 12 dernières journées. Et c’est Vanaken qui est meilleur buteur avec 5 buts. C’est aussi significatif des maux du Club."

Alex Teklak évoque aussi ce qui s'est passé en dehors du terrain, notamment l'entrainement ouvert à Neerpede la veille du match : "Je trouve que c’est très malin de la part de Coucke. En faisant ça, il a vraiment galvanisé l’esprit de ses troupes, avec les supporters qui sont venus avec des banderoles et une ambiance qui était très positive. La veille d’un match capital, vous n’ouvrez normalement pas votre entrainement. Cela ne se fait jamais comme ça. Les entraineurs ont même tendance à faire des huis clos. Puis une autre chose qui m’a frappé, c’est la communication par rapport au transfert de Makarenko. Pour une fois, ça n’a pas fuité dans la presse. Sans lui faire de procès d’intention, Herman Van Holsbeeck ne pouvait pas conserver un transfert secret jusqu’à son officialisation. Ici pas. Et c’est un grand changement. Quand il y a de l’ordre en dehors du terrain, il y en a aussi souvent sur le terrain. Les choses sont un peu en train de changer à la manière de Coucke. Je crois aussi qu’il a prévenu tous les employés du club en disant qu’ils devraient assumer les conséquences de messages qui seraient diffusés à la presse. C’est quand même un changement d’approche. Ça bouscule un peu les habitudes de la maison."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK