Succès étriqué de Genk à Anderlecht, les Limbourgeois repoussent les Mauves à 8 points

Genk, leader du championnat, est allé chercher les trois points au stade Constant Vanden Stock en s’imposant 0-1 face à Anderlecht dans un match assez décevant comptant pour la 17e journée de Pro League. Alejandro Pozuelo (71e) a inscrit le seul but d’une rencontre avare en occasions et en émotions. Efficace, l’équipe de Philippe Clément renforce sa première place au classement avec 38 points, 4 de plus que son dauphin le Club Bruges et 8 de plus que les Anderlechtois qui restent 4es avec 30 points.

Le résumé de la rencontre

Pour ce duel, Hein Vanhaezebrouck retrouve plusieurs titulaires avec notamment Sven Kums, Andy Najar et Zakaria Bakkali qui réapparaissent dans le onze de base.

Genk démarre la rencontre avec assurance et maitrise les débats mais Anderlecht reste bien organisé et prend confiance après une dizaines de minutes avec quelques vagues offensives intéressantes.

Il faut attendre le quart d’heure de jeu pour assister à une première occasion franche avec un coup franc cadré de Ruslan Malinovskyi (15e). Bien embêtés par Anderlecht, les Limbourgeois ne parvienennent pas à développer leur jeu. Les occasions sont donc très rares en première période. Une frappe à distance de Malinovskyi (43e) et un essai d’Ivan Santini stoppé brillamment par Vukovic (45e) clôturent une première période très décevante.

La deuxième période n’est guère plus enthousiasmante avec deux équipes incapables d’amener le danger. Hein Vanhaezebrouck a besoin de plus de vivacité et décide de lancer le jeune Jérémy Doku dans la mêlée (64e).

Pourtant, c’est Genk qui parvient enfin à ouvrir le score. Sur un centre de la droite de Sander Berge, Alejandro Pozuelo coupe la trajectoire et dévie le ballon du tibia vers le petit filet au deuxième poteau  pour le 0-1 (71e). La réaction anderlechtoise n’est pas immédiate et les Limbourgeois passent tout près de doubler l’écart avec une reprise sur le poteau de Zinho Gano (79e).

La fin de match est à l'avantage d'Anderlecht qui pousse et met la pression sur la défense de Genk. Les Limbourgeois se font peur sur une mésentente défensive qui aurait pu profiter à Yari Verschaeren (87e) mais restent solides jusqu'au bout pour empocher un succès précieux.

 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK