Stéphane Breda sur le 2ème but de Bruges : «Je pense qu'ils ont eu raison de le valider»

Ce dimanche dans Complètement Foot avec David Houdret, Pascal Scimè et Joachim Mununga, notre consultant arbitrage Stéphane Breda est revenu sur les phases polémiques de ce Club de Bruges – Genk.

Stéphane Breda : « Tout d'abord je dirais que l’arbitre a mis la barre très haut au niveau de la volonté de laisser jouer. Alors c'est toujours un pari puisque soit les joueurs l'acceptent et on peut alors voir un match engagé qui reste relativement propre. Il y a eu quand même eu quelques fautes assez dures mais qui restaient correctes, en tout cas dans l'engagement, donc je dirais que jusque-là j'étais totalement d'accord avec lui. Maintenant évidemment si le match dégénère on va dire qu’il n'avait qu'à sévir plus tôt. Je dirais que sur l'ensemble il y a deux choses qui ne vont pas : C’est que Mechele finisse le match sans une carte jaune avec le nombre de fautes qu'il a faites, ça ce n’est pas possible. Et le comportement de Leko… Je pense que je n'ai même pas besoin d'expliquer, tout le monde aura compris qu'il n'avait plus rien à faire sur le bord du terrain. On en revient au deuxième but. Pour moi le joueur, c'est d'abord le joueur de Genk qui vient dans le dos au contact et c’est lui qui vient pousser et Wesley protège son ballon. Il n'y a pas de coups en tout cas. Il écarte les bras mais c’est plutôt le défenseur qui vient et pour moi il n'y a pas de faute. Très honnêtement je pense qu'ils ont eu raison de valider le but. »

Sur le penalty accordé au Club de Bruges

Stéphane Breda : « Dewaest vient dans la cuisse par l’arrière, il ne touche pas le ballon, il déséquilibre le joueur donc bien sûr qu’il y a faute. De nouveau, avec l’intervention du VAR, on attend, on attend, on attend pour être sûr, et quand on parle de ces minutes qu’il faut pour que le VAR décide, ça casse un peu trop le jeu. Je pense que cela devrait être utilisé plus à propos, avec plus de responsabilités prises par les arbitres. »

Penalty ou pas en fin de rencontre pour Genk ?

Stéphane Breda : « Denswil tombe sur le ballon, le bras est quasiment à la verticale et il ne peut pas le couper. Oui le ballon vient un peu avec lui mais le bras est vertical et dans les instructions données aux arbitres, il faut voir si le bras est quasiment à l'horizontale ou quasiment le long du corps et que le joueur ne sait pas faire autrement. Par rapport aux instructions données aux arbitres il n'y a pas de faute de main sur cette phase. »

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK