Standard : François Fornieri avait-il réuni les liquidités ?

L'homme d'affaire François Fornieri ne fera finalement pas son entrée au sein du capital du Standard de Liège, a communiqué le club liégeois mardi matin.

"Le Standard de Liège et Bruno Venanzi ont mis un terme à leur négociation avec Monsieur Fornieri pour un partage du capital de la S.A. Standard de Liège. Avec plus de 99% des actions du club, Bruno Venanzi en reste l'actionnaire majoritaire et le Président", a annoncé le Standard sur son site internet dans la matinée.

D'après nos informations, François Fornieri aurait demandé le report d'un mois, afin de rassembler les liquidités, de l'assemblée générale du 31 octobre, au cours de laquelle il devait effectuer le premier versement aux alentours de deux millions d'euros, comme précisé dans la convention passée avec le club liégeois. Ce qui a été refusé par l'actionnaire principal Bruno Venanzi.

La version de François Fornieri, qui prétend avoir été refroidi par la situation financière du Standard, est donc très éloignée de celle que nous avons pu recueillir à bonne source. Et concernant l'argument de l'homme d'affaires liégeois sur la fragilité des finances du club, le Standard précise avoir mis en place des mesures de réduction de charges qui viendront influencer positivement les comptes 2021.

Après deux années dans le rouge, l'actuel 5e de Pro League affiche un résultat net de 190.000 euros qui suit une perte nette avoisinant les 5 millions d'euros, précise L'Echo. La dette, elle, a encore grimpé, de 40 à 51 millions d'euros (suite à l'achat de Zinho Vanheusden en provenance de l'Inter Milan... assorti d'une clause de revente, avec plus-value, vers la formation italienne au terme de la saison).

La communication du Standard sur son site internet met fin à une arrivée de François Fornieri au sein du capital du club. Dans les deux versions qui se font face sur cette rupture, il apparait peu vraisemblable que l'homme d'affaires liégeois puisse encore un jour intégrer l'actionnariat du club de Sclessin. C'est encore moins probable de voir débarquer, au vu des circonstances, Lucien D'Onofrio.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK