"Six fake news en une semaine, ça suffit", Coucke dément les rumeurs

"Six fake news en une semaine", Coucke dément les rumeurs
"Six fake news en une semaine", Coucke dément les rumeurs - © VIRGINIE LEFOUR - BELGA

Marc Coucke a tenu à démentir plusieurs informations parues dans la presse ces derniers jours. Et pour mettre les choses au point, le nouveau patron d'Anderlecht a dégainé son arme préférée : Twitter.

"Dury, Toon Mertens, Edmilson, Coucke doute de Hein, Engels, Perrigo. Six fausses nouvelles sur une semaine, ça suffit j’espère. On continue à travailler avec passion, discrétion et dignité", a posté le successeur de Roger Vanden Stock à la tête du Sporting.

Depuis quelques jours, les rumeurs fusent autour d'Anderlecht. Il d'abord été question du poste d'entraîneur. Hein Vanhaezebrouck serait sur la sellette et Francky Dury aurait été sondé par le duo Coucke-Devroe pour le remplacer. La presse a également évoqué une tentative de débauchage de Toon Mertens, le responsable du scouting de Zulte-Waregem et les possibles arrivées de Junior Edmilson et Bjorn Engels.

Enfin ce samedi, la presse néerlandophone (Het Nieuwsblad, Standaard) revient sur "l'affaire Perrigo" (une société américaine qui réclame 1,9 milliard à Coucke). Bloqué par la procédure judiciaire, Coucke n'aurait pas pu opérer la diminution de capital souhaitée au sein de son holding Alychlo. Une opération avortée qui aurait coûté selon plusieurs sources 15 millions € au milliardaire.

Autant de rumeurs balayées en 174 caractères par Coucke qui a ensuite assisté à l'entraînement ouvert au public.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK