Sifflés par leurs supporters, les joueurs du Standard décident de ne pas aller les saluer malgré la victoire

Cette confrontation entre le Standard et le Cercle de Bruges a quelque chose de paradoxal. Malgré la victoire, arrachée grâce à un but in extremis d'Avenatti, les Rouches n'ont pas brillé. Ils ont même concédé une égalisation inattendue face à un adversaire qui semblait largement inférieur. Une fin de match tendue qui a eu le don d'agacer les supporters présents au stade. Ceux-ci n'ont d'ailleurs pas hésité à siffler leurs joueurs, estimant probablement qu'ils réalisaient une contre-performance face à la lanterne rouge. 

Après le match, le groupe liégeois s'est longuement retrouvé dans le rond central pour épiloguer sur cette rencontre, plus pesante que prévue. A l'issue de cette discussion, ils ont tous décidé de ne pas aller saluer les supporters présents dans les travées, malgré la victoire. "On joue énormément de matches, on a un gros manque de fraîcheur et on a besoin de ce public. Donc, si dès que t'encaisses un but, le public siffle, ça donne un gros coup au moral aux joueurs. Aujourd'hui, on a donc décidé de les saluer de loin, mais de rentrer par la suite" explique Selim Amallah, buteur ce soir.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK