Semaine cruciale pour Clément: «Si on me propose un projet plus intéressant ailleurs, pourquoi dire non?»

Semaine cruciale pour Clément: «Si on me propose un projet plus intéressant ailleurs, pourquoi dire non?»
Semaine cruciale pour Clément: «Si on me propose un projet plus intéressant ailleurs, pourquoi dire non?» - © KRISTOF VAN ACCOM - BELGA

Le championnat terminé et le titre ramené à Genk, l’actualité du côté du club limbourgeois concerne maintenant l’avenir de plusieurs cadres de l’équipe. Et en premier lieu celui de Philippe Clément, à qui presque tout réussi depuis ses débuts d’entraîneur. Restera-t-il ? Ou préférera-t-il répondre à un autre défi ? Le Belge concède que la semaine sera cruciale et qu’il verra beaucoup de monde dans les prochains jours.

« Je veux d’abord parler avec Genk, ce mardi, puis avec d’autres clubs les jours d’après » a-t-il expliqué dans le Grand Débrief de Proximus et La DH. « Le Club Bruges ? Oui, mais pas seulement. Il y a aussi des clubs étrangers intéressés. Je vais prendre quelques jours pour analyser les options et choisir le projet qui me convient le mieux. Je suis quelqu’un d’ambitieux et je veux toujours faire mieux. »

L’attrait de la Champions League, pour laquelle Genk est qualifié en tant que champion de Belgique, ne suffira pas à la convaincre de rester. Le tacticien veut un noyau compétitif. Et les prestations 5 étoiles du noyau de Genk ont mis en évidence plusieurs talents, qui seront forcément courtisés durant l’été.

« Quand tu veux jouer la Ligue des Champions, il faut avoir un très beau noyau de grande qualité. Si on ajoute deux ou trois joueurs de qualité au noyau actuel, je pense que nous serons capables de rivaliser avec des clubs comme Chelsea, par exemple. Mais, quand tu perds cinq ou six joueurs, c’est plus difficile. C’est pour ça que je dois parler avec la direction de Genk avant tout. Mais si on me propose un projet plus intéressant ailleurs, pourquoi dire non ? »

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK