Saint-Trond s'offre une équipe de La Gantoise peu inspirée et sans Jonathan David

Nouvelle surprise dans notre championnat ce week-end, Saint-Trond a battu Gand 2-1. La Gantoise a été cueillie à froid par les Trudonnaires avec un but de Suzuki dès la deuxième minute. Plastun est parvenu à égaliser en fin de première période alors que les Buffalos ne montraient pas grand chose. Saint-Trond a fini par reprendre l'avantage à l'heure de jeu grâce à Colidio.

Les Gantois, n'avaient plus d'autre choix que de se découvrir, ils se sont alors offerts quelques belles opportunités sans parvenir à concrétiser, manquant quelque peu de chance en toute fin de rencontre.

Les vice-champions de Belgique imitent donc les champions et s'inclinent pour leur premier match de la saison. L'absence de Jonathan David, en partance pour Lille, s'est fait ressentir dans la zone de finition, mais l'ensemble de l'équipe n'a pas encore vraiment convaincu ce dimanche. 

Le déroulé du match

Saint-Trond a commencé la nouvelle saison de façon tape-à-l'œil en ouvrant immédiatement la marque par Suzuki, placé au deuxième poteau par Garcia (2e, 1-0). Surpris, Gand a tenté de prendre la rencontre en mains sans y arriver parce que le triangle du milieu Sven Kums - Vadis Odjidja - Roman Bezus, en particulier, n'était pas très efficient.

Les Buffalos ont eu chaud quand Suzuki, de nouveau au deuxième poteau, n'a pas répété son coup d'éclat (13e). Les Gantois n'étaient dangereux que sur phases arrêtées et c'est assez logiquement que le goal égalisateur est arrivé sur un corner botté par Kums et repris de la tête par Plastun (43e, 1-1).

Gand s'est clairement réveillé après l'égalisation mais Bezus a mal exploité un service de Laurent Depoitre (51e) et le tir de Milad Mohammadi n'a posé aucun problème à Kevin Steppe (53e). Saint-Trond était dangereux en reconversion et sur une phase confuse, a repris l'avance: sur un centre de Steve De Ridder, Thomas Kaminski et Plastun se sont tamponnés, Mohammadi et Bezus ont sauvé sur la ligne un tir de Suzuki, mais Colidio a mis fin à la carambole (60e, 2-1).

Pressés, les Trudonnaires ont vu le poteau renvoyer une tête de Roman Yaremchuk (68e). L'Ukrainien n'était pas non plus dans un jour faste: isolé devant Steppe, il a de nouveau envoyé le ballon sur le poteau (81e).

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK