Saint-Trond ou Gand en PO1 ? Faites vos jeux, rien ne va plus...

Saint-Trond ou Gand ? Faites vos jeux, rien ne va plus...
Saint-Trond ou Gand ? Faites vos jeux, rien ne va plus... - © Tous droits réservés

C'est le seul enjeu restant en cette dernière journée de phase classique : qui décrochera le dernier ticket pour les Play Offs ? Saint-Trond terminera 6è s'il s'impose dimanche soir, Gand n'a besoin que d'un point pour conforter sa place... Alors, qui a l'avantage ?

La force de Saint-Trond c'est avant tout son terrain : le seul synthétique de la Pro-League (qui sera peut-être prochainement interdit) et sur lequel de nombreuses équipes ont trébuché au propre comme au figuré. Son état est loin d'être optimal... Mieux vaut y avoir ses marques, sous peine d'en laisser de nouvelles.

Cette saison, chez lui, Saint-Trond a battu Anderlecht (4-2) et partagé contre Bruges (2-2) et le Standard (1-1). Seules deux équipes sont reparties du Stayen avec les 3 points : le Racing Genk en championnat (2-3) et justement Gand, dans le cadre de la coupe de Belgique (1/4 de finales, 1-3).

Saint-Trond est chez lui, c'est un avantage, mais sa confiance s'érode avec son 1/6 de ces deux dernières semaines... C'était une crainte des Canaris à la lecture du calendrier, le programme ne leur a pas été favorable avec deux déplacements périlleux successifs à Bruges et à Mouscron.

L'expérience gantoise

Gand à l'inverse, a le vent en poupe. Les Buffalos restent sur 3 victoires de suite (Standard, Zulte-Waregem et Ostende) et, plus globalement, ils réussissent la meilleure série de 2019 derrière Mouscron 20/24 pour les Hurlus, 16/24 pour les Buffalos). Les champions de Belgique 2015 ont également l'expérience de ce genre de situations. Ils ont déjà pris part aux Play Offs à 7 reprises (2010, 2011, 2012, 2015, 2016, 2017, 2018), là où Saint-Trond n'a disputé que la première édition en 2010.

Les (bons) transferts gantois du mercato pourraient également faire la différence : le gardien Kaminski, le buteur Sorloth, voire le médian Bezus, l'homme qui maîtrise le mieux chaque parcelle du terrain trudonnaire puisque il y évoluait encore il y a deux mois ! Roman Bezus, c'était l'un des gros coups du dernier mercato, mais depuis son arrivée à Gand, il n'a été que deux fois titulaire (à Bruges et contre Mouscron). Vu le contexte particulier du jour, Jess Thorup sera peut-être tenté de redonner une chance à son médian ukrainien.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK