Sa Pinto parle d'injustice : "L'arbitre a tué le Standard... encore et encore !"

Le Standard de Liège s’est incliné 2-1 sur la pelouse de Zulte-Waregem ce mardi soir pour le compte de la 23e journée de Pro League. Doumbia a ouvert le score à la 27e minute. Emond a égalisé à la 73e mais Saponjic a clôturé l’addition dans les arrêts de jeu. Les Liégeois reculent donc au 8e rang.

"Une nouvelle fois, c'est incroyable ! L'arbitre a tué notre équipe. Encore, et encore et encore... Ce qui s'est produit aujourd'hui est une grande injustice. Nous ne devons pas chercher une excuse si nous avons perdu ce soir. Nous avons eu des opportunités afin de remporter ce match mais nous devons les mettre au fond. Le début de rencontre n’était pas beau car nous avons dû jouer avec des longs ballons mais nous avons bien terminé la fin de la première période. Ils ont mené 1-0 mais nous avions les meilleures opportunités selon moi. Leur gardien a été très bon ce soir. Je crois que nous avions le contrôle du jeu durant la deuxième période. On a pris des risques mais nous avons forcé l’adversaire à reculer", a précisé Ricardo Sa Pinto, par ailleurs furieux envers l'arbitre, après la défaite au micro de la Pro League.

Avant d'ajouter : "Bien sûr, nous devons être plus efficaces et nous améliorer. Nous devons aussi mettre au fond les opportunités que nous avons. Nous méritions de gagner, c'est mon opinion. La fin de match ? C'est quelque chose que je ne peux pas vous expliquer maintenant car je suis vraiment triste. Il a vraiment pris de mauvaises décisions durant le match. Je pense que l'arbitre Visser est responsable de ce qu'il s'est passé dans le final au niveau du résultat. Il donne une carte jaune à Agbo, qui ne pourra pas jouer contre Anderlecht. L'action sur Paul-José Mpoku, pour moi, c'est penalty et il ne le donne pas. Pour couronner le tout, il exclut Edmilson Junior. Il a tué mon équipe, c'est incroyable."

Enfin, le coach du Standard a tenté de rester positif malgré la sortie du top 6 de la formation liégeoise. "J'essaie d'être tout le temps honnête et sympa avec les gens. Je ne trouve pas d'excuse. Je suis une personne franche et je dis ce que je vois. Parfois les gens aiment, parfois les gens n'aiment pas. Parfois, on dit que la manière dont je dis les choses est brute ou que ce n'est pas sympa, mais c'est ma manière d'être. Depuis le début de la saison, il s'est passé tant de choses. Je dois maintenant remettre l'équipe sur les rails et utiliser le soutien de nos fans pour le match contre Anderlecht", a-t-il conclu.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK