Rutten : "Un nouvel attaquant ? J'aimerais Lionel Messi, mais ce sera difficile !"

Fred Rutten
2 images
Fred Rutten - © VIRGINIE LEFOUR - BELGA

Le stage hivernal du Sporting d’Anderlecht touche à sa fin : après un dernier entrainement prévu ce lundi matin, les Mauves quitteront San Pedro del Pinatar (dans la Région de Murcie) pour rentrer en Belgique en début de soirée.

Un stage qui s’est globalement très bien déroulé : les joueurs ont pu découvrir les méthodes de travail et les exigences du nouvel entraîneur Fred Rutten. Le Néerlandais a fait forte impression. Si son arrivée semble déjà avoir amélioré pas mal de choses, certains secteurs de jeu comme la défense posent toujours problème...

Plus de lumière que d’ombre, c’est le bilan de la semaine écoulée pour le Sporting et on ne parle pas que du soleil généreux de la Région de Murcie.

L’arrivée de Fred Rutten a fait un bien fou d’un point de vue mental à des joueurs en manque de confiance, manifestement perdus dans la complexité tactique d’Hein Vanhaezebrouck.

Un football simple, direct et offensif basé sur un jeu de position plus clair et bloc homogène tout cela agrémenté d’un coaching sans relâche, voici la méthode Rutten. Un entraîneur qui parle énormément et donne beaucoup de sa personne...

Lors des deux amicaux disputés, le Sporting, disposé en 4-3-3, a montré de belles choses mais a aussi affiché ses carences structurelles difficulté à la finition et fébrilité défensive... avec 4 buts pris au total. L’arrivée de Kara fera du bien à une équipe qui avait besoin de leader. Reste à renforcer le noyau lors du mercato : l’arrivée d’un attaquant, et peut-être celle d’un milieu axial, seront les priorités.

"On va prendre le temps d'évaluer nos besoins avant de recruter"

Coach, quel bilan tirez-vous du stage ?

"Le bilan c’est que l’on a gagné un match et que l’on a perdu l’autre. Le club ne peut pas se satisfaire de cela mais je veux être optimiste et retenir le positif car j’ai vu de bonnes choses durant la semaine. J’ai vu plus de choses positives que négatives."

Au final, êtes-vous satisfait de ce que vous avez vu ?

"Je suis un coach qui recherche la perfection mais malheureusement elle n’existe pas. Mais nous allons continuer à travailler pour s’en rapprocher."

Quel était l’aspect le plus important de la semaine ?

"Que tout le monde soit "fit" et que personne ne se blesse. Bon, il y a quelques légers bobos mais rien de bien grave. Je pense qu’on repart du stage beaucoup plus frais qu’en arrivant..."

En parlant du mercato, quel type de joueur recherchez-vous ?

"On laisse passer le stage et le temps de le digérer... N’oubliez pas que nous avons jusqu’au 31 janvier pour recruter. Du coup, on va prendre le temps de faire cela de manière rationnelle et non émotionnelle, et on évaluera quels sont nos besoins."

Un attaquant par exemple ?

"Tous les journalistes me posent la question de l’attaquant... (il sourit) Bien sûr que j’aimerais avoir Lionel Messi mais ça va être difficile (rires) !"

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK