Rutten, optimiste pour Anderlecht : "Le titre ? Avec les play-offs, tout est possible"

Fred Rutten
Fred Rutten - © VIRGINIE LEFOUR - BELGA

Fred Rutten, le nouvel entraîneur du Sporting d'Anderlecht, fait connaissance avec son noyau depuis le début de la semaine à San Pedro del Pinatar, où le RSCA prépare la seconde partie de la saison. Le coach néerlandais, qui se dit "d'un naturel optimiste", veut croire que "tout est possible", y compris de jouer le titre.

Quel est votre sentiment après les premières séances d’entraînement ?

"Cela fait quelques jours que l’on travaille ensemble et mes premières impressions sont vraiment bonnes ! J’ai un bon ressenti... Cela se passe parfaitement avec le groupe de joueurs, mais aussi avec l’encadrement, le staff médical, technique et physique... J’ai vraiment de bonnes sensations."

Justement est-ce que le staff est trop étoffé (5 adjoints plus la présence de Pär Zetterberg) ?

"Non pas du tout. Moi je ne vois pas cela comme un problème même si je sais que certains pourraient le voir comme tel. Moi, je peux faire correctement mon boulot car chacun a un rôle bien défini au sein du staff."

Quelle est la méthode "Rutten" ?

"Je suis le genre de coach qui intervient directement dès qu’il constate un problème de jeu... qui ne se gêne pas pour le dire. Moi j’aime être acteur durant les entraînements, pas uniquement observateur. Je veux pouvoir agir directement... La conséquence c’est que je suis proche de mes joueurs et que je leur parle beaucoup. Je pense que cette méthode est bonne pour les joueurs."

Vous êtes un coach très proche de ses joueurs ?

"Oui mais je peux aussi prendre une certaine distance lorsque je l’estime nécessaire."

Est-ce qu’il y a assez de qualité au sein de ce groupe ?

"Il est difficile de répondre car très peu de temps est passé depuis que j’ai été nommé entraîneur. Ça ne fait réellement que trois jours que je me concentre sur l’équipe. Bien sûr, je connais Anderlecht, mais pas encore en détails... Alors oui, si l’on regarde le classement, la distance avec le premier est énorme et on pourrait penser qu’il n’y a pas assez de qualité. Mais c’est mon devoir et celui de l’équipe de faire en sorte de réduire cette marge avant d’aborder les play-offs. Et en play-offs, l’histoire récente a prouvé que tout était possible."

Connaissez-vous Kara Mbodji ?

"Bien sûr, je le connais de réputation. Je suis d’ailleurs très content qu’il soit de retour à Anderlecht. C’est un joueur très solide qui peut nous aider à atteindre les objectifs que tout le monde s’est fixé au sein du club !"

Est-ce que le titre est possible ?

"Le titre est toujours possible ! Moi, je suis d’un naturel optimiste et j’appréhende toujours les choses de manière positive. Mais il faut aussi rester réaliste, nous possédons 14 points de retard et dans une compétition traditionnelle, je vous dirais qu’il est impossible avec un tel retard d’être champion. Mais vu la spécificité du championnat belge et des plays-offs... Tout est possible."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK