Rétro PO1 : 4 mai 2014, un auto-but de Meunier regroupe le trio de tête en un point

Le 82e FC Bruges-Anderlecht de l’histoire n’est certainement pas le plus mémorable en matière de jeu. Mais ce duel, dominé par les Blauw en Zwart et remporté par le Sporting, a constitué un pivot dans la course au titre lors de la saison 2013-2014. Tout a basculé à la 86e minute de ce Topper sur un auto-but de Thomas Meunier.

Depuis l’introduction des play-offs, c’est la première fois qu’Anderlecht ne termine pas en tête de la phase classique. Le Sporting est inconstant et John Van den Brom, titré quelques mois plutôt, prend la porte début mars après une défaite à OHL. Pire même, il est relégué à dix points (cinq après la division par deux) d’un Standard virevoltant.


►►► Retrouvez ici Nos rétros Play-Offs 1


Guidés par Guy Luzon, les Liégeois ont surfé sur les trente premières journées. Inconnu en début de saison et propulsé T1 à la place de Mircea Rednic, un des chouchous de Sclessin, l’Israélien de 37 ans réussit des prouesses avec une défense expérimentée (Van Damme, Ciman, Kanu) et une attaque pleine de fougue (Carcela, Mpoku, Batshuayi et Ezekiel). Le FC Bruges de Michel Preud’homme, appelé à la rescousse à la fin de l’été, est intercalé.

 

Le Standard leader en difficultés

L’entame des play-offs reflète la saison. Le Standard bat Anderlecht dès la première journée, un succès griffé Carcela (1-0), et poursuit sa course en tête. Et puis la belle mécanique s’enraille, sans prévenir. Une défaite sur le terrain maudit du Gaverbeek, quatre partages : les Rouches sont à l’arrêt. Mais toujours en tête.

Bruges se rapproche et profite de la défaite liégeoise au Stade Constant Vanden Stock (2-1 alors que Buyens a touché la barre à 0-1) pour doubler le Standard et s’emparer de la première place au soir de la sixième journée. Anderlecht, 3e, reste en embuscade.

Le 4 mai, la "Force" est avec Anderlecht

Le 2 mai, le Standard expédie les affaires courantes contre le Essevee dans un match houleux (4-1) et met la pression sur les deux autres membres du trio de tête. Le 4 mai, Star Wars Day, la "Force" choisit son camp.

Le "Topper" débute avec dix minutes de retard et le match tarde à s'emballer. Bruges prend l’initiative mais Silvio Proto est vigilant devant Thomas Meunier. Le FCB, qui reste sur un 7/9, tente d’imposer son emprise. Beaucoup d’imprécisions, peu de jeu et encore moins d’occasions, ce choc au sommet est loin d’être emballant. L’enjeu de ce match est important, il semble paralyser les deux équipes.

La tension règne sur la pelouse du BreydelAleksandar Mitrovic et Bjorn Engels la font encore monter d’un cran. Le défenseur brugeois s’effondre après un tête à tête avec l’attaquant serbe. Retour vestiaire pour Mitrogoal. Anderlecht, déjà peu à l’aise, est réduit à dix. Et il reste plus d’une mi-temps à jouer. Les Mauves se replient et résistent. Nicolas Castillo, par deux fois, et Maxime Lestienne, qui frappe la barre, ne parviennent pas à tromper Silvio Proto.

La fin de match est débridée. Bruges pousse, le Sporting et ses flèches Massimo Bruno et Franck Acheampong exploitent les espaces. Guillaume Gillet est tout proche d’en profiter d’une volée puissante mais Mathew Ryan, futur gardien de l’année, s’interpose brillamment. Dans ce corps à corps final, le KO intervient sur un contre bruxellois. Bruno pique un sprint de 60 m et centre devant le but. Meunier, pressé par Acheampong, tacle dans ses propres filets. Le hold-up est parfait.

Le scénario de ces play-offs 2014 aussi. Après ce succès, les trois premiers se tiennent en un point. Le Standard (43 pts) devance Bruges et Anderlecht (42 pts). Les amateurs de suspense sont servis. Encore trois journées.

Le Standard et Bruges à la faute, pas Anderlecht

La semaine suivante, le Standard trébuche à domicile face à un Ryan impérial et contre un Bruges réaliste (0-1). Son seul revers à domicile de ces play-offs, celui de trop, celui qui coûte le titre. Les Blauw en Zwart cèdent eux à Genk (2-3). Dans le même Anderlecht, version Hasi, rend une copie parfaite face à Genk, Zulte-Waregem et Lokeren.

Les Mauves ont été efficaces dans le sprint final. Auteurs d’un 15/15, ils soulèvent le trophée de champions pour la 33e fois.

Les équipes

Club de Bruges : Ryan; De Bock, Duarte, Engels, Meunier; Simons (83ème Odjidja), Jorgensen; Gudjohnsen (46ème Castillo), Sobota, Lestienne (73ème Refaelov); De Sutter

Anderlecht : Proto; Deschacht, Mbemba, Nuytinck, Vanden Borre, Kouyaté, Tielemans, Praet, Najar, Cyriac, Mitrovic

Le but : 86ème Meunier (O.G. 0-1)

Arbitre : J. Efong Nzolo

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK