Rétro PO1: 19 avril 2018, le naufrage carolo à Bruges

La 4e journée est à l'image des PO de Charleroi: décevante. Felice Mazzu est pointé du doigt. Les dirigeants hennuyers répondent en marquant leur soutien à leur entraîneur, qui n’envisage pas non plus de démissionner.

"J’ai cravaché 20 ans pour arriver en D1 Nationale, ce n’est pas une défaite 6-0 qui va me faire démissionner…"

Ce Bruges-Charleroi clôture la 4e journée de ce mini-championnat à six. Avant la rencontre, le Club est leader, avec 3 points d’avance sur le Sporting d’Anderlecht, Charleroi occupe la dernière place, avec 27 unités.


►►► Retrouvez ici Nos rétros Play-Offs 1


 

Mazzu a mal a ses gardiens

Côté compositions, Ivan Leko revient à une ligne de deux attaquants (Wesley Diaby), sur le flanc droit le jeune Sénégalais Crépin Diatta est préféré à Dion Cools, à noter que Lior Refaelov doit à nouveau se contenter du banc. Pour Charleroi, Félice Mazzu confirme Parfait Mandanda, Nicolas Penneteau, de retour de blessure, est sur le banc. En pointe Kaveh Rezaei (futur Blauw en Zwart) est soutenu par Baby et Benavente.

L’arbitre est J. Lardot.

Pour le gardien carolo, c’est un match délicat : trois jours plus tôt, son papa est décédé, mais Mazzu lui réitère sa confiance. Cela fait six matchs consécutifs qu’il doit pallier l’indisponibilité de Penneteau. Mais depuis le début de saison, jamais les zèbres n’ont gagné avec Mandanda dans les buts. Et le souvenir d’une déroute (5-1) en quart de finale de Coupe de Belgique reste une blessure pour l’International congolais.

Nouvelle déroute pour les Zèbres

Après 40’’ à peine c’est déjà 1-0, par Wesley, sur un tir dévié par Ilaimaharitra.

27e minute : 2-0 déjà ! Seul au petit rectangle, Diaby n’a aucune difficulté à pousser le ballon au fond.

La défense des Zèbres est aux abonnés absents sur à peu près tous les buts brugeois, Vormer plante le N° 3, puis le N° 4 mais ce dernier sera annulé par le VAR.

Hans Vanaken (futur Soulier d’Or 2018 et 2019), est souverain en milieu de terrain. Surtout, il jouit d’une liberté anormale et distille les ballons. A la 54e, sa passe pour Wesley permet au Brésilien de tuer tout suspens, s’il en restait un peu ? !

Deux autres buts de Vanaken et Refaelov scellent le score du match, et sans Mandanda c’était 8 ou 9-0. En face, le gardien Gabulov (préféré à Horvath) passera une soirée tranquille.

Déclarations d'après-match

En fin de match, les supporters carolos sifflent leur équipe, Felice Mazzu a la tête des mauvais jours : "Je prends l’entière responsabilité de cette défaite, en termes de mise en place et d’animation. Mes joueurs ont mouillé le maillot, ils ont effectué les courses et ils ont respecté mes consignes".

Et certains journalistes osent la question : l’alchimie entre le coach et ses joueurs opère-t-elle toujours ?

"Je travaille toujours de la même manière : j’arrive à la même heure, je prends mon déjeuner à la même heure, je téléphone de la même manière, je prépare mes entraînements et mes théories de la même manière. Je n’ai pas le droit de douter, car je suis le guide de ce groupe. C’est clair que je vis un moment moins simple, mais j’ai mes certitudes…"

La 5e saison de l’entraîneur à succès du Sporting est-elle celle de trop ? Les dirigeants hennuyers répondent en marquant leur soutien à leur entraîneur, qui n’envisage pas non plus de démissionner.

"J’ai cravaché 20 ans pour arriver en D1 Nationale, ce n’est pas une défaite 6-0 qui va me faire démissionner…"

Au classement après quatre journées

Bruges avait bouclé la phase classique avec 67 unités, soit 12 de plus qu’Anderlecht, avant la division des points par 2. Au terme de cette 4e journée, le Club en possède toujours 6 d’avance sur son dauphin.

Charleroi, par contre, entamait ces PO à la 3e place et se retrouve dernier (en compagnie de Genk), avec 4 unités de retard sur le Standard 4e.

Dans ces PO, les Zèbres ne prendront que 8/30 points, avec 9 buts inscrits pour 22 encaissés.

Les équipes

Club de Bruges : Gabulov; Mechele, Denswil, Mitrovic (46ème Poulain); Limbombe (62ème Cools), Nakamba, Vormer, Vanaken, Diatta; Wesley (72ème Refaelov), Diaby 

Charleroi : Mandanda; Nurio Fortuna (46ème N'Ganga), Martos (46ème Fall), Dessoleil, Zajkov, Marinos; Baby, Ilaimaharitra, Diandy, Benavente; Rezaei (72ème Bedia)

Les buts : 1ère Wesley (1-0), 27ème Diaby (2-0), 32ème Vormer (3-0), 54ème Wesley (4-0), 73ème Vanaken (5-0), 79ème Refaelov (6-0)

Arbitre : J. Lardot