Rajsel opte pour Ostende, Fauré tire sa révérence

Rajsel opte pour Ostende, Fauré tire sa révérence
Rajsel opte pour Ostende, Fauré tire sa révérence - © BRUNO FAHY - BELGA

Le dernier match de l'Union en Play-Offs 2 a rimé avec adieux. Anthony Sadin, Vincent Vandiepenbeeck, Geoffrey Cabeke et Nicolas Rajsel ont disputé leur dernier match sous les couleurs de l'USG. Cédric Fauré a, lui, joué les ultimes minutes de sa carrière.

Avec 10 buts et 3 assists, Nicolas Rajsel est l'une des révélations de la saison en D1B. Ses prestations en play-offs 1 (3 buts, 4 passes décisives) ont confirmé son potentiel. Plusieurs clubs de Pro League étaient sur le coup mais c'est Ostende qui a été le plus prompt et le plus convaincant. Le KVO aurait déboursé 450.000 euros pour s'attacher les services du joueur formé au PSG.

Ce vendredi, le Franco-slovène a fait ses adieux à l'Union et à son public. Des supporters qui l'ont ovationné lors de son remplacement à sa sortie en fin de rencontre. "Quand je sors, je me dis que c'est la fin d'une histoire. C'est beau de partir sur une note comme ça, malgré la défaite. Cette ovation prouve que tout le monde comprend mon choix. Je n'ai pas fait ce choix contre l'Union mais pour ma progression personnelle. J'adore ce club. Je n'oublierai pas les bons moments et ces supporters magnifiques qui chantent du début à la fin. Je continuerai à venir ici", explique un Rajsel très ému. "Je ne remercierai jamais assez ce club qui m'a vraiment couvé et m'a donné la possibilité de montrer mon vrai niveau".

Arrivé à l'Union en D3 il y a trois ans, Rajsel a grimpé les échelons un à un. Il va maintenant vers le grand saut vers la D1. "C'est un pas en avant. Je pars dans ce club confiant. Je me suis confronté à des équipes de D1 pendant tous ces play-offs. Je ne pense pas avoir quelque chose à envier à n'importe qui. Je sais qu'Ostende est une formation du Top 6 avec beaucoup de bons joueurs. J'arrive en tant qu'outsider. A moi de prouver au coach que j'ai des qualités et l'envie."

A 38 ans, Cédric Fauré va ranger ses crampons définitivement. Il a eu droit à dix dernières minutes sur la pelouse du Stade Roi Baudouin. "Ma décision était prise depuis un petit moment. Il y a de belles choses qui s'offrent à moi pour la suite. On va essayer de préparer l'avenir le mieux possible. Mais d'abord je vais partir en vacances. J'aurais aimé finir sur un but mais surtout j'aurais aimé joué un peu plus. Le coach en a décidé autrement, c'est un peu dommage. J'aurai aimé terminer autrement", regrette le Français qui a marqué 160 buts en 440 matches chez les pros, notamment avec Charleroi, Toulouse et Reims.

"Le bilan de ma carrière est positif", reprend l'attaquant français. "J'ai des amis qui étaient au chômage à 30 ans ou qui avaient arrêté leur carrière. Moi, j'ai 38 ans. J'ai fait 15 ans chez les pros. Je n'ai connu le chômage qu'une seule fois ... pendant un mois. J'ai eu la chance de faire à chaque fois des saisons complètes et de ne pas connaître de grosses blessures. Dans la vie, on peut toujours avoir mieux mais je pense que beaucoup de jeunes joueurs aimeraient faire la même carrière que moi", conclut-il.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

Recevoir