Qui seront le joueur, l'entraîneur, le gardien et l'espoir de l'année ?

Youri Tielemans et Leander Dendoncker font partie des candidats
5 images
Youri Tielemans et Leander Dendoncker font partie des candidats - © KRISTOF VAN ACCOM - BELGA

Dimanche, dans l'émission Complètement Foot diffusée sur Vivacité, David Houdret, Pascal Scimè et Nordin Jbari ont préfacé le gala du footballeur pro, et l'équipe a donné ses pronostics sur les titres qui seront décernés ce lundi. Qui seront le joueur, l’entraîneur, le gardien et l’espoir de l’année ?

Joueur de l’année

Nordin JBARI : "En trois je mettrais Pozuelo. Je suis content qu’il soit sur le podium parce que c’est presque un joueur "à l’anderlechtoise" en fait. Il porte bien le ballon, il garde bien le ballon, il a une technique au-dessus de la moyenne, il sait donner la dernière passe, il n’a pas peur de demander le ballon, il fait jouer Genk, il va vers l’avant... Tout ce que j’aime mais je vais quand même le mettre à la troisième place parce qu’il ne faut pas oublier que Genk a raté les play-offs 1. On peut l’expliquer, Peter Maes ou pas Peter Maes, il y a eu un échec dans la saison. En deux, Dendoncker. C’est un très bon joueur mais c’est surtout ces derniers temps qu’il a passé un cap, depuis qu’il joue en 6 ! Il a compris, il reste vraiment entre les deux poteaux, un peu comme Motta. C’est la sentinelle, et là il est très fort parce qu’il fait bien la couverture et il ressort bien le ballon. […] Moi ce qui me fait peur pour lui, c’est quand on dit qu’il a très bien joué en défense centrale parce que Kara va partir, Nuytinck ce n’est pas l’agence tous risques et Deschacht... Cela fait peut-être une place pour lui derrière. Ce serait dommage de le mettre là alors qu’il est très important en 6. En première position, Tielemans. Je l’ai toujours défendu. Pendant des mois on a dit qu’il fallait le mettre sur le banc parce qu’il n’avançait plus... On a tout entendu sur lui alors que ce garçon a un talent énorme. Il y a des matches où il était moins bien ou nonchalant mais il vaut mieux continuer à donner la chance à des joueurs comme cela pour aboutir à un résultat comme cela en fin de saison. Pour moi, le talent est numéro 1. En talent pur, il en a plus que Dendoncker."

Pascal SCIME : "Moi je vais commencer par noter qu’Hanni, le footballeur pro de l’année 2016, n’est cette saison que septième. Je trouve cela anormal vu la saison qu’il effectue. Il a encore été monstrueux jeudi contre Charleroi. L’année passée il n’a brillé "que" en saison régulière et en play-offs 2 avec Malines. Cette saison, il est capitaine d’Anderlecht sans jamais avoir connu la pression du haut niveau, il est en ballottage depuis le début de saison avec Stanciu acheté pour 10 millions d’euros, il a rarement joué à sa vraie position et quand il y joue, il éclabousse de sa classe, il a une bonne mentalité, il a augmenté son volume de jeu, il a pris de la masse musculaire, … Septième cette saison, je ne comprends pas vraiment. Moi je l’aurais mis dans le top 3 facilement. […] Pozuelo a fait une saison pleine, il s’est bonifié, c’est le chef d’orchestre de cette équipe de Genk, je le mets en troisième position. Pour donner la quintessence de son talent, il devait avoir un entraîneur qui était réceptif à ce talent-là, et un entraineur qui sache le faire évoluer. Avec Peter Maes, on lui demandait trop de choses et il ne jouait pas vraiment à sa position. Stuivenberg a fait en sorte qu’il soit le dépositaire du jeu. Là, on a vu la classe de Pozuelo qui ne restera sans doute plus deux ou trois saisons dans le championnat de Belgique. […] En deux, franchement j’hésite entre Tielemans et Dendoncker. Je vais m’en sortir par une pirouette en disant que Dendoncker gagnera le soulier d’or l’année prochaine, mais je pense que Tielemans va gagner ce trophée de joueur pro de l’année. J’ai bien aimé la qualité physique de Dendoncker, elle ne se discute pas. Il n’a pas loupé une seule minute en championnat. Ce que j’adore surtout chez lui, c’est que ce n’est pas un jouer qui va flamber, c’est un joueur régulier, qui va toujours être là et dont vous ne serez jamais déçu. Tielemans lui peut être flamboyant comme il peut passer de manière un peu plus fugace entre les gouttes. Ce qui a fait la différence, c’est que cette année, Tielemans a soigné ses statistiques et dans le football moderne, c’est ce qui fait qu’un joueur passe d’une valeur de 5 à 25 millions d’euros."

Entraîneur de l’année

Nordin JBARI : "Je vais mettre Mazzu en 1, parce que même avec les difficultés qu’on peut avoir quand on est à Charleroi et pas à Bruges ou à Anderlecht, il est au summum de son art actuellement. Je sais que je ne vais pas me faire des amis, mais c’est pour cela qu’il doit partir de Charleroi. Pas parce que Charleroi est mauvais, mais pour que lui-même puisse évoluer dans son métier. En deux j’hésite entre Vanhaezebrouck et Weiler. Vanhaezebrouck, c’est la philosophie que j’aime, c’est toujours jouer vers l’avant,  toujours jouer au ballon, toujours jouer pour gagner... Même quand il perd, il n’est pas dominé. Je vais quand même le mettre troisième parce qu’il faut être honnête intellectuellement. Weiler a été champion, mais je ne peux le mettre que deuxième. Si je le met premier, je vais à l’encontre de ma philosophie et de ce que je dis depuis un an, c'est-à-dire que je n’aime pas sa philosophie. Ce n’est pas un jeu vers l’avant, la possession de balle... Ce n’est pas le jeu anderlechtois en fait. Maintenant il faut lui laisser une chose : Il a un système de jeu. Pour cela et pour le titre, bravo."

Pascal SCIME : "J’aurais aimé mettre Mazzu en tête mais je pense que Weiler va l’emporter. C’est sa première saison, il a eu quelques difficultés...  Alors oui, les supporters d’Anderlecht et les observateurs neutres sont en droit d’attendre la saison prochaine autre chose. Le jeu en contre, c’était très bien parce qu’il fallait absolument remporter ce titre mais maintenant il faut autre chose et je pense qu’on pourra juger de la valeur et de la qualité du travail de René Weiler en fin de saison prochaine. Ne faisons pas comme Besnik Hasi. On l’avait encensé après 10 matches. Il a apporté le titre au Sporting d’Anderlecht et deux ans après "il était nul". Il faut que Weiler maintenant bonifie le jeu de son équipe pour la saison prochaine."

Espoir de l’année

Pascal SCIME : "Moi je suis pour que tout le monde mange à sa faim, donc si Tielemans est nominé dans la catégorie du joueur pro de l’année, je ne lui donnerais pas le titre de meilleur espoir de l’année. Je donnerais ce titre à Henry Onyekuru. 19ans, 22 buts en championnat, 10 buts en play-offs 2 et 12 buts en 2017, là où les grands buteurs de notre championnat ont été muets. J’adore Dimata, il pourrait aussi être numéro 1 mais il faut choisir donc Onyekuru, Dimata, Tielemans."

Nordin JBARI : "Pour moi Tielemans ne doit pas être dans cette catégorie. Il n’est plus espoir, c’est un joueur confirmé. Moi je le donnerais à Dimata parce qu’il a beaucoup de choses : la puissance, il marque facilement, il est bien dans sa tête, il a joué tout seul devant même si le système d’Ostende fait que cela venait aussi des flancs. Je trouve qu’il a vraiment pesé sur ce championnat dans cette équipe qui est quand même ambitieuse. Et puis lui, il a joué les play-offs 1 qui sont quand même d’un niveau supérieur aux play-offs 2."

Gardien de l’année

Pascal SCIME : "Je vais faire un peu de provoc' mais... Et si cette année on ne l’attribuait pas ce titre de meilleur gardien ? Pour moi, il n’y en a pas un qui ressort du lot et qui a été très bon. La saison dernière par exemple, Butelle a été décisif dans le titre de Bruges. Cette année, Kalinic on va le juger sur quatre mois ? Oui il est imposant, il fait peur, il a des réflexes mais il relâche souvent les ballons. Il a été l’auteur de quelques imperfections aussi. Comment juger Ryan ? Arrivé au mercato dans une équipe qui attaque énormément mais qui n’a joué que les play-offs 2. Alors moi je vais le donner à Boeckx !"

Nordin JBARI : "Si on est honnêtes, le meilleur en qualité, c’est Matthew Ryan. Mais par rapport à la saison... Je donnerais aussi Boeckx, parce que c’est une belle histoire, qu’il est lui-même et puis il n’a pas fait de bourdes. Il a ramené une confiance dans cette défense anderlechtoise qui avait un peu de mal, et en regardant les matches, on voyait que ses défenseurs étaient contents pour lui quand il faisait un arrêt. Cela veut dire qu’il a su gagner le vestiaire et le respect des joueurs qui jouaient avec lui."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK