Qui pourra devancer ce Bruges-là ?

Thierry Luthers et les joueurs du Club de Bruges
Thierry Luthers et les joueurs du Club de Bruges - © RTBF - Belga

Invaincu en 16 rencontres, toutes compétitions confondues, le club brugeois est devenu une redoutable machine à gagner. Et, au tiers de la compétition classique (même pas puisque Bruges compte un match de retard), on est déjà en droit de se poser la question : qui pourrait rivaliser avec Bruges cette saison ? Personne, probablement, tant les "Blauw en Zwart" ont creusé l’écart avec tous leurs rivaux sur la scène nationale : sportif, organisationnel, logistique. Et surtout financier après un "mercato" particulièrement lucratif (un solde positif de près de 40 millions après les ventes et les achats) et trois participations en quatre ans à la Champions League.

Dès lors, le budget sera sensiblement revu à la hausse. Le manager général Vincent Mannaert évoque officiellement la somme de 120 millions à court terme… La réussite actuelle du Club est la résultante de plusieurs facteurs. Michel Preud’homme a jeté les bases d’un nouvel édifice. Il a aussi formé Philippe Clement, un coach qui convient à merveille aux Brugeois. Et qui prend encore une autre dimension cette saison.

Le binôme Verhaege-Mannaert a bien travaillé. Le Président est un homme d’affaires avisé et, libéré de ses tâches à la Fédération, il peut se consacrer désormais à son club, dont il est l’actionnaire largement majoritaire. Mannaert, lui, est un ancien joueur de très bon niveau et connaît bien le monde du foot et ses arcanes. En prime, Bruges s’est toujours appuyé sur une solide cellule de scouting et, en terme d’infrastructures, le club s’est doté d’un centre de formation flambant neuf à Westkapelle, près de Knokke. Si le projet du nouveau stade se finalise, (le dossier est très compliqué depuis bientôt dix ans) alors, oui, le club de la Venise du Nord sera parti pour dominer le football belge pendant longtemps. Lui qui possède déjà dans son Jan Breydelstadion la plus grosse moyenne de spectateurs et le plus grand nombre d’abonnés (24.000).

Un seul petit bémol… ou pas ?

Dans cet océan d’optimisme, l’un ou l’autre écueil pourrait-il venir ternir sporadiquement le tableau ? Il est clair qu’à un moment donné de la saison, le Club connaîtra, immanquablement, un petit creux. Ses rivaux pourront-ils en profiter ? Le Standard, l’Antwerp, Gand ou encore Genk sont-ils vraiment armés cette saison pour jouer le titre ? Poser la question, c’est déjà sans doute y répondre. Si Bruges se maintient dans les trois compétitions après l’hiver, le nombre de matchs va devenir très élevé. Mais le noyau est tellement riche en profondeur que Clément aura toujours les solutions nécessaires puisque tous les postes sont doublés. Songez qu’un garçon comme Jelle Vossen (qui n’a que 30 ans, ne l’oublions pas) auteur de 120 buts en division 1 est devenu le… cinquième choix offensif central de l’entraîneur !

Finalement, la seule chose qui pourrait, un tout petit peu, déstabiliser la vie du Club, c’est l’enquête du "Footgate". MM.Verhaege et Mannaert ont été entendus par la police judiciaire vendredi dernier. En cause, plusieurs transferts de Dejan Veljkovic réalisés sous l’ère Leko. Les dirigeants brugeois ne sont à ce jour pas inquiétés mais ils ont dû justifier certains montants et certaines factures. Ce n’est sans doute qu’une péripétie dans la marche triomphale d’un club… qui a néanmoins bien fait de se séparer d’Ivan Leko dans le contexte actuel !

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK