Quel avenir pour Felice Mazzu ? La Tribune fait le point

À nouveau battu ce week-end par la Gantoise, Genk végète à la 10e place du championnat et se trouve maintenant derrière Anderlecht. Les heures de Felice Mazzu semblent comptées à la tête des champions de Belgique en titre. Les journalistes et chroniqueurs de la Tribune ont débattu de la situation de l’entraîneur limbourgeois ce lundi.

"Le Président Peter Croonen est actuellement en voyage et revient mardi" explique Thierry Luthers. "Il y aura un conseil d’administration exceptionnel ce mardi, avec à mon avis comme premier point à l’ordre du jour le maintien ou non de Felice Mazzu comme coach de Genk. Mais je crains que l’aventure ne soit terminée."

"Cela fait mal" ajoute Stephan Streker. "On a vu de l’abattement et de la peur lors de la dernière interview de Felice Mazzu. Cela me fait de la peine car qu’il soit viré ou non, il reste un excellent coach."

"Ce qui me déçoit de la part des joueurs de Genk, c’est qu’ils se sont montrés en Champions League face à Liverpool mais le plus important c’est le championnat. Et cette défaite face à Gand, c’est anormal" déclare de son côté Philippe Albert. "Le public a une importance capitale. Et le public ne le veut plus" complète l’ex-Diable rouge.

"Je n’ai jamais eu l’impression d’avoir le même Felice Mazzu à Genk qu’avant. C’est paradoxal car c’est la chance de sa vie. C’est peut-être une forme d’aboutissement. Je l’ai trouvé stressé, comme avec un sentiment d’insécurité, du point de vue sportif mais aussi du point de vue privé. On parle souvent des joueurs qui sont partis mais on ne parle pas assez de Vukovic (ndlr : le gardien titulaire de Genk, actuellement blessé). Je rappelle que Genk joue en Champions League avec un gardien de 20 ans et un deuxième et troisième gardien qui ont 17 ans. Je constate pour finir que dans l’histoire de Genk, à part Philippe Clément, aucun entraîneur n’a réussi en venant d’un club belge plus bas. Hein Vanhaezebrouck, Peter Maes ou Emilio Ferrera ont échoué" analyse de son côté Rodrigo Beenkens.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK