Proto : "Ma première pensée était qu'il n'y avait pas penalty"

Anderlechtois et Gantois ont partagé l'enjeu ce jeudi soir à la Ghelamco Arena (1-1). Les Mauves pensaient avoir fait le plus dur après l'ouverture du score signée Bram Nuytinck mais Kenneth Saief a converti un penalty qu'il s'était lui-même procuré, suite à une faute sifflée par l'arbitre Vertenten en défaveur de Frank Acheampong. Cette phase est restée en travers de la gorge de Silvio Proto durant de longues minutes. "Pour moi, il n’y a pas de penalty. Mon défenseur touche le ballon donc voilà. Il y a des personnes qui sont payées pour voir cela. Ma vision n’a pas d’importance", a déclaré le portier et capitaine du Sporting bruxellois à nos confrères de Telenet.

Quelques minutes plus tard, une fois la pression retombée, Silvio Proto s'est montré moins catégorique au micro de Thierry Luthers. "Quand on revoit les images, il y a un ciseau par derrière de Franck. Dans le feu de l'action, je le vois toucher le ballon mais c'est vrai qu'il y a un geste. Ma première pensée était qu'il n'y avait pas penalty. Mais je pense qu'avant (la faute), Laurent Depoitre touche la balle de la main"

Proto a également donné son analyse de la rencontre : "On est un peu déçus car on pouvait prendre la tête du championnat. Venir à Gand et prendre un point, cela signifie que c’est un bon point. Mais, au vu du match, on aurait dû repartir avec les trois points."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK