Proto, de retour avec les Espoirs : "Pas de problème si je reviens sur le banc"

Écarté des terrains depuis le mois de novembre dernier à cause d'une blessure au genou gauche, Silvio Proto voit enfin le bout du tunnel et a repris la compétition lundi soir lors de la rencontre qui opposait les Espoirs d'Ostende à ceux de Malines (0-0).

Après plus de trois mois d'absence, l'ancien portier d'Anderlecht est donc allé chercher une clean-sheet après avoir passé 90 minutes sous la pluie, dans le froid et la boue...

"J'ai même dû aller rechercher le ballon dans les bois, c'est bien, j'ai fait des kilomètres !, a souri un Silvio Proto qui n'avait plus joué dans ces conditions (terrain, éclairage, public clairsemé...) depuis longtemps. Garder le zéro, c'est toujours important, même dans un match "d'entraînement". N'oublions pas que j'ai eu une grave blessure, ce n'était pas une bête entorse. Comme d'habitude, je donne le maximum pour être le plus performant possible et pour revenir à mon meilleur niveau le plus vite possible. William Dutoit se débrouille bien, il fait ses matches, peut-être que je vais revenir sur le banc, mais c'est comme ça, il faut l'accepter, je n'ai pas de problème avec ça. Je dois essayer d'être prêt le plus vite possible, on ne sait jamais ce qui peut arriver."

"Même avec les Espoirs, si à 33 ans vous ne me voyez ni bouger, ni parler dans le but, c'est qu'il y a un problème de motivation, a repris Silvio Proto. J'ai pris du plaisir, en jouant et en n'encaissant pas, j'ai eu deux ballons difficiles à aller chercher, et je l'ai fait. Les sensations reviennent, parce qu'il y a deux ou trois mois d'ici, je ne vous cache pas que je me demandais comme j'allais faire pour replonger un jour. Pendant le match, je n'ai pas pensé à la blessure, ça s'est bien passé. J'ai toutefois encore du boulot, je dois reprendre le rythme des matches, aller chercher le petit centimètre qui manque quand tu reviens de blessure... C'est un grand pas d'avoir pu jouer 90 minutes dans des conditions difficiles. Je recommence non pas de zéro, mais en bas, et je vais remonter !"

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK