Pro League : Play-Offs et descente, les différents scénarios... et les vérités statistiques

Anderlecht et Ostende : un fauteuil pour deux en Champions Play-Offs
4 images
Anderlecht et Ostende : un fauteuil pour deux en Champions Play-Offs - © VIRGINIE LEFOUR - BELGA

The Final Countdown. Le Jugement Dernier. Ce dimanche soir, tous les verdicts seront tombés. Qui, d’Anderlecht ou Ostende, grattera la dernière place en Champions Play-Offs (le nouveau nom des Play-Offs 1) ? Qui (ils sont… 7 candidats !) composera les Europe Play-Offs (aka les ex-Play-Offs 2) ? Qui, de Mouscron ou Waasland-Beveren, basculera directement en D1B ? Voici les scénarios des possibles. Accrédités par des paramètres statistiques et de forme. Bienvenue en Pro-League version Intelligence Artificielle.

 

CHAMPIONS PLAY-OFFS

Bruges, l’Antwerp et Genk ont déjà leur ticket garanti.

Pour la 4e place, Anderlecht compte trois points d’avance (mais une victoire de moins !) sur Ostende. Le Sporting a donc son sort en main : s’il grappille à Saint-Trond, il est qualifié.

Pour passer devant in extremis, Ostende doit donc battre le Cercle Bruges ET espérer une défaite des Mauves au Stayen. Le KVO passerait ainsi au bénéfice de sa victoire supplémentaire.

EUROPE PLAY-OFFS

La première des 4 places est déjà dévolue à Ostende ou Anderlecht.

Pour les 3 places restantes, il reste 6 candidats : le Beerschot, le Standard, Zulte Waregem, La Gantoise, Malines et Louvain. Les quatre premiers cités (qui justement… s’affrontent !) ont leur sort en main : une victoire, et la qualif est assurée. Pour Malines (à Courtrai) et Louvain (contre Waasland-Beveren), un succès ne serait pas forcément suffisant, vu leur nombre inférieur de victoires.

Le Beerschot (47 points, 14 victoires) est qualifié s’il ne perd pas à Sclessin ou s’il y fait match nul. Même une défaite le qualifierait… si Zulte, Gand, Malines et Louvain ne gagnent pas.

Le Standard (47 pts, 12 victoires) est qualifié s’il bat le Beerschot. Un partage sera suffisant… sauf si Zulte (ou Gand), Malines ou Louvain gagnent de concert. Avec une défaite, ça passe aussi pour les Rouches… si Zulte-Gand accouche d’un vainqueur ET que Malines et Louvain ne gagnent pas.

Zulte Waregem (46 pts, 14 victoires) est qualifié s’il bat Gand… ou s’il fait match nul et que ni Malines, ni Louvain ne gagnent. Une défaite serait fatale aux Boeren.

La Gantoise (46 pts, 13 victoires) doit gagner à Zulte Waregem ; un partage suffit aussi aux Gantois si le Standard perd, et que le tandem Malines-Louvain ne gagne pas.

Malines et OHL (tous deux 45 pts et 12 victoires… avec juste un but d’écart au goal-average !) doivent gagner… tout en espérant une victoire du Beeschot à Sclessin ET un partage entre Zulte et Gand.

DESCENTE DIRECTE

Mouscron (31 points) et Waasland (28, tous deux 7 victoires) pourront, au mieux, atteindre le barrage. Si Mouscron grappille à Bruges, il évite la descente directe (et à condition bien sûr qu'il obtienne sa licence...). Le seul espoir waeslandien se conjugue donc en un succès à Louvain doublé d’un revers hurlu au Breydel.

 

 

LE FILTRE STATISTIQUE

Ces scénarios théoriques ne tiennent pas compte de la difficulté d’un match, d’un déplacement ou de la force d’un adversaire. Nous avons donc croisé ces cas de figure avec les indices de forme et les données statistiques, grâce aux modèles du DTAI Sports Analytics Lab. Ce groupe de recherche associé à l’Institut Informatique de l’Université de Leuven (KUL) élabore des modèles qui fournissent les clubs et les agences statistiques de données en tous genres.

Ces calculs de probabilités se basent sur deux indices. L’indice ELO (un calcul élaboré au départ pour évaluer les joueurs d’échecs) donne la force/faiblesse de chaque CLUB contre tel ou tel adversaire, sur base des antécédents. L’indice VAEP évalue, lui, chaque JOUEUR sur base des actions décisives (sur le score final) qu’il produit : actions positives (centre décisif par exemple) ou négatives (mauvaise passe ou perte de balle amenant un but par exemple).

Evidemment, ces données statistiques ne tiennent pas compte de l’impact des huis clos liés à la crise sanitaire…

 

LES MATCHES DECISIFS DE LA DERNIERE JOURNEE (indice ELO – chiffres arrondis)

CHAMPIONS PLAY-OFFS

Saint-Trond-Anderlecht : victoire trudonnaire 31%, partage 29%, victoire mauve 40%. 69% des cas de figure qualifient Anderlecht, soient en gros 7 chances sur 10.

Ostende-Cercle : victoire d’Ostende 56%, partage 25%, victoire brugeoise 19%.

Combinés, une victoire ostendaise et une défaite mauve représentent 17%  des cas de figure. Anderlecht a donc 83% de chances de se qualifier pour les Champions Play-Offs.

 

EUROPE PLAY-OFFS

Standard-Beerschot : victoire rouche 59%, partage 24%, succès anversois 17%. Sur base de ces stats, le Standard (85%) a plus de chances de se qualifier pour les Europe Play-Offs que le Beerschot (55%)… alors que les Rats sont actuellement mieux classés !

Zulte Waregem-Gantoise : victoire locale 38%, partage 29%, succès gantois 33%.

Courtrai-Malines : victoire locale 42%, partage 29%, succès malinois 30%.

OHL-Waasland : victoire d’OHL 57%, partage 24%, succès waeslandien 18%.

Selon les simulations du DTAI Sports Analytics Lab, Louvain est (après le Standard et le Beerschot) l’équipe la mieux placée pour décrocher le 3e et dernier strapontin pour les Europe Play-Offs… alors qu’elle est la moins bien classée du peloton avant cette dernière journée ! OHL a 45% de chances de passer, alors que Zulte n’en a que 44, Gand 39 et Malines seulement 18%.

 

DESCENTE DIRECTE

Bruges-Mouscron : victoire brugeoise 78%, partage 14%, succès hurlu 8%. En gros, Mouscron a donc 1 chance sur 5 de gratter le(s) point(s) du barrage. 

OHL-Waasland : victoire d’OHL 57%, partage 24%, succès waeslandien 18%.

Combinés, une victoire waeslandienne et une défaite mouscronnoise représentent donc 15%  des cas de figure. Mouscron a donc 85% de chances d’échapper à la relégation directe. Et, à nouveau, sans tenir compte de ses soucis de licence...

 

 

LES JOUEURS EN FORME (indice VAEP)

Dans le money-time, autant pouvoir compter sur des hommes en forme. L’indice VAEP élaboré par la KUL classe les joueurs de Pro-League selon l’efficacité et la rentabilité (positive et négative) de leurs actions en match, avec pondération selon le temps de jeu.

Sur les 5 dernières journées, le Genkois Ito est le joueur de Pro-League le plus décisif. Ci-dessous, le Top 10 des joueurs les plus on fire.

  1. Junya Ito (Genk)
  2. Anouar Ait El Hadj (Anderlecht)
  3. Xavier Mercier (OHL)
  4. Raphael Holzhauser (Beerschot)
  5. Nikola Storm (Malines)
  6. Eduard Sobol (Club Bruges)
  7. Adrien Trebel (Anderlecht)
  8. Faiz Selemani (Courtrai)
  9. Selim Amallah (Standard)
  10. Michael Murillo (Anderlecht)

Signe de la forme actuelle du Sporting, 3 joueurs mauves (Ait El Hadj, Adrien Trebel, Michael Murillo) occupent le top 10. Et 7 joueurs de ce top 10 évoluent dans des équipes encore impliquées par les enjeux de cette 34e Journée. Autant le savoir…

A titre indicatif, voici pour l’ensemble de la phase régulière, le Top 10 des joueurs les plus performants à l’indice VAEP.

  1. Tarik Tissoudali (Beerschot et Gantoise) (indice VAEP 0,491328)
  2. Raphael Holzhauser (Beerschot)
  3. Noa Lang (Club Bruges)
  4. Xavier Mercier (OHL)
  5. Theo Bongonda (Genk)
  6. Adrien Trebel (Anderlecht)
  7. Junya Ito (Genk)
  8. Jean-Luc Dompé (Zulte Waregem)
  9. Krepin Diatta (Club Bruges)
  10. Zinho Ganho (Antwerp et Courtrai)
Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK