Pro League : le FC Bruges et le Standard gagnent de justesse, Anderlecht accroché, Genk et l'Antwerp battus, les "grands" galèrent toujours

Le championnat belge n'en est qu'à ses balbutiements mais la deuxième journée a confirmé l'une des tendances de la première : les grands galèrent. Le FC Bruges et le Standard ont émergé en fin de rencontres. Anderlecht et La Gantoise ont été remontés. Genk a été battu et l'Antwerp a enregistré une deuxième défaite. Tentative d'explications.


►►► À lire aussi : Anderlecht, Bruges, Genk, Gand et le Standard qui ne gagnent pas lors de la première journée de championnat, une première depuis 1975


Des départs qui pèsent lourd

Gand, Anderlecht et l'Antwerp, trois des grands en difficultés ont perdu des cadres importants. Certains départs ont renfloué les caisses des clubs mais ils n'ont pas vraiment été compensés ou les remplaçants n'ont pas encore pris la même ampleur. Les coaches doivent donc reconstruire.

Chez les Buffalos, Gianni Bruno n'a, par exemple, pas encore marqué en Pro League. Il devra retrouver son efficacité du dernier exercice pour faire oublier un Roman Yaremchuk qui a souvent porté une attaque gantoise en panne d'efficacité.

La situation est encore plus complexe pour Vincent Kompany qui avait trouvé la bonne formule en fin de saison avec notamment sa doublette Sambi Lokonga-Nmecha. Il a vu partir son finisseur mais aussi le moteur de son entre-jeu. 2/15 en 2019-2020, 6/12 en 2020-2021 et 1/6 ces dernières semaines, cela fait plusieurs saisons que les Mauves connaissent des ratés à l'allumage.

A l'Antwerp la révolution de palais et le changement de cap n'ont pas encore apporté les résultats espérés. Refaelov et Mbokani partis, Lamkel Zé dans le noyau B, les cadres ne sont plus là pour indiquer la voie à suivre. Le Great Old reste sur la lancée de ces PO1 ratés (5/18).

Désormais privé de Balikwisha et Vanheusden, le Standard a pas mal négocié ses deux premiers matches. Il a laissé filer les 3 points contre Genk lors de la première journée (1-1) avant se défaire d'un Zulte-Waregem qui ne lui sourit pas souvent (1-2) dimanche après-midi.

Une reprise (trop) rapide, la Coupe d'Europe en tête ?

La Belgique a été l'un des premiers pays à reprendre la compétition dans la foulée de l'Euro. La Supercoupe a eu lieu 6 jours après la victoire de l'Italie, le Standard et Genk ont ouvert le bal une petite semaine plus tard. La préparation a donc été courte après une saison qui a été ... longue.

Le FC Bruges, déjà qualifié pour la phase de groupe de la Ligue des Champions, ne doit pas être au top dès le coup d'envoi. Les Blauw en Zwart ont malgré tout bien limité la casse. Même si cela a été très compliqué avec un point arraché au bout du bout du bout des arrêts de jeu face à Eupen et une victoire validée à la 84e minute sur le terrain de l'Union.

Genk, Anderlecht et Gand sont engagés dans les tours préliminaires des Coupes d'Europe. Cela engendre une fatigue supplémentaire et cela impose aussi parfois des choix aux coaches. Vincent Kompany a ainsi préservé Refaelov et Ait El Hadj au Kehrweg (1-1). En vue du match contre le KF Laci prévu jeudi ? Cette "excuse" ne vaut pas pour le revers dans le derby bruxellois contre l'Union (1-3).

Le Racing avait peut-être lui la C1 et le duel face au Shakthar en tête dans un match un peu fou contre Ostende (3-4) où les Limbourgeois ont mené 2-0. La réception du Beerschot, coincée entre deux matches européens, ne tombait pas au meilleur moment pour Gand.

Des défenses trop fragiles

Difficile de gagner quand on encaisse, encore moins quand on encaisse beaucoup. Cela parait évident mais c'est une explication aux mauvaises performances de Genk (5), Gand (4), Anderlecht (4) et l'Antwerp (4).

Seul Ostende (6) a pris plus de buts que ce quatuor. Il est quand même étonnant de retrouver ces quatre formations parmi les mauvais élèves défensifs de la Pro League. Et pas vraiment rassurant pour la suite de opération. Il est clair qu'ils devront serrer les boulons derrière pour espérer remonter au classement.
 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK