Réduit à dix, Anderlecht s'incline à Eupen, Wellenreuther auteur d'une grosse boulette et demie

Vincent Kompany dubitatif
2 images
Vincent Kompany dubitatif - © BRUNO FAHY - BELGA

Anderlecht a perdu des plumes et des points à Eupen, 2-0. Les Mauves avaient pourtant bien commencé, offrant un joli spectacle pendant une bonne partie de première mi-temps, il ne manquait que le but.

C’est plutôt l’exclusion qui est survenue, celle du capitaine surprise du jour : Kemar Lawrence à la suite d’un tacle trop engagé remarqué par le VAR. C’était le tournant du match, enfin tout comme cette grosse erreur commise par Timon Wellenreuther, porteur du brassard à ce moment-là, à une vingtaine de minutes de la fin. Smail Prevjlak n’en demandait pas tant pour ouvrir le score. Pire encore l’efficace Bosniaque s’offrait un doublé en fin de rencontre sur une nouvelle approximation du gardien, le brassard était décidément maudit pour les Mauves ce soir.

Eupen n’a pas brillé mais a profité des erreurs anderlechtoises… Le Sporting d’Anderlecht continue à afficher de belles choses, mais pas que… Et les grossières erreurs commises se sont une nouvelles fois payées cash ce vendredi soir.


►►► À lire aussi : Kompany : "Le football moderne, c'est l'intensité, si ça va vite, les arbitres doivent s'adapter"


Anderlecht prend un nouveau coup sur la tête après la défaite face à OHL demeure en dehors du top 4, Eupen se donne de l’air en fond de classement.

Anderlecht domine, Eupen gagne

Les onze de base :

Eupen : Defourny, Correia, Amat, Poulain, Heris, Baby, Peeters, Pools, Agbadou, Ngoy, Prevjlak

Anderlecht : Wellenreuther, Lawrence (c), Delcroix, Miazga, Sardella, Cullen, Amuzu, Vlap, Ait El Hadj, Nmecha, Mukairu


Anderlecht domine ce début de rencontre, est bien organisé et met à mal la défense eupenoise. Mais sans parvenir pour autant à concrétiser. Quelques occasions franches, mais pas de but. En espérant pour les Mauves qu’ils ne regretteront pas encore ce manque d’efficacité dans leurs temps forts.

Le tournant de cette période mais aussi sans doute du match survient à la 37e minute avec un tacle très engagé de Kemar Lawrence, capitaine du jour. Le Var intervient et monsieur Bouko exclu le joueur. Vincent Kompany doit revoir ses plans et la tâche anderlechtoise se complique fortement. Après une bonne première période, Anderlecht va devoir rester solidaire pour ramener un résultat en infériorité numérique.

Peu après le retour des vestiaires, Benoit Poulain se blesse sévèrement et doit être emmené sur une civière. Parfaitement conscient, il semble souffrir d’une blessure du type d’une déchirure et l’on peut craindre une longue indisponibilité pour le défenseur expérimenté des Pandas.

À l’approche de l’heure de match, Eupen prend le jeu à son compte petit à petit et profite enfin de sa supériorité numérique. Le pressing change également de camp, Anderlecht devra soigner ses reconversions offensives s’il veut obtenir quelque chose ce soir. Alors qu’en défense, cela devient de plus en plus difficile de se dégager.

Anderlecht aurait sans doute pu bénéficier d’un penalty aux alentours de la 70e minute à la suite d’une obstruction dans la surface mais monsieur Bouko ne bronche pas.

Dans la foulée, Wellenreuther commet une (très) grosse erreur. Il sort sans raison dans le rectangle pour tenter de dégager du poing mais il se fait punir directement : Prevjlak ne se fait pas prier pour ouvrir le score. Les dernières minutes ont vraiment été déterminantes dans cette rencontre, c’est 1-0 pour Eupen.

Réduits à dix, les Mauves accusent le coup. Tant physiquement que mentalement. Ils encaissent à nouveau, deuxième erreur du gardien, deuxième but de Prevjlak. 2-0 ce sera le score final… Encore une soirée à oublier pour le Sporting alors qu’elle avait plutôt bien commencé.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK