Pro League : Charleroi gaspille face à Saint-Trond et perd déjà des plumes contre les Canaris (0-0)

Charleroi et Saint-Trond ne sont pas parvenus à se départager ce samedi pour leur deuxième rencontre de la saison de Pro League, 0-0. Les Carolos ont dominé de façon assez stérile la première période. Ils ont cru obtenir un penalty en raison d’une main dans la surface mais le coup de réparation a finalement été annulé après intervention du VAR. La deuxième période ressemblait assez fort à la première… Une légère domination carolo, peu d’occasions franches de part et d’autre. À une vingtaine de minutes du terme, Shamar Nicholson a pensé quelques instants avoir enfin donné l’avantage aux Carolos. Mais le but a finalement été annulé en raison d’une position de hors-jeu. Les Zèbres se sont montrés beaucoup trop imprécis et ont beaucoup gaspillé en fin de rencontre. Ils ne sont pas parvenus à cadrer le moindre tir et cela se paie cash au marquoir. Il y avait de belles choses du côté carolo, mais cela ne s’est pas converti dans le score.

Après avoir tous deux remporté leur match d’ouverture face à Ostende et La Gantoise, Carolos et Trudonnaires marquent un peu le pas.


►►► À lire aussi :  Marco Ilaimaharitra après Charleroi - Saint-Trond : "Les idées sont là mais il faut le temps que tout se mette en place"

►►► À lire aussi : Edward Still après Charleroi – Saint-Trond : "Le public rentre à la maison en sachant que les joueurs ont tout fait pour décrocher la victoire"


Résumé de la rencontre

Comme les deux équipes s’étaient imposées le week-end précédent, un seul changement a été apporté à Charleroi où Ali Gholizadeh a pris la place de Guillaume Gillet. La présence d’un élément offensif en plus n’a cependant pas incité les Zèbres à se précipiter sur le ballon. On n’avait pas encore eu droit à une première occasion de but quand Lawrence Visser a accordé un penalty à Charleroi pour une faute de main de Junior Pius mais alerté par le VAR, l’arbitre est revenu sur sa décision (11e).

Si les Carolos ont insisté, Dorian, Dessoleil, qui fêtait son 200e match (18e), et Anass Zarroury (21e) n’ont pas cadré leurs frappes. Dans l’autre camp, Christian Brüls a été plus précis mais son envoi n’a pas troublé Hervé Koffi (28e). Par contre, les duels ont été intenses et l’arbitre a sorti deux cartes jaunes pour les Trudonnaires Chris Durkin (21e) et Maximiliano Caufriez (34e) et une pour Gholizadeh (43e). Quant au Canari Aboubakary Koita, il a été averti pour rouspétance à l'entrée au vestiaire.

A la reprise, les Zèbres ont tenté d’éviter que le jeu stagne au milieu du terrain. Auteur d’une bonne percée, Marco Ilaimaharitra a vu sa frappe déviée en corner par Durkin, qui s’est jeté devant le ballon (48e). Saint-Trond a répliqué par Nelson Balongo mais le tir du Congolais, qui a remplacé Koita (49e), a été dévié en corner par Koffi (51e). Alors que l’on pensait que le match allait s’emballer, on a assisté au même scénario qu’en première période avec une accalmie après des premières minutes animées. Pour changer cela, Edward Still a lancé Shamar Nicholson pour Chris Bedia (58e). Le coach visité a encore fait monter au jeu Jackson Tchatchoua et Gillet à la place de Jules Van Cleemput et Gholizadeh (70e).

Avec Charleroi à la relance, la rencontre a gardé suspense mais Ryota Morioka a trop croisé sa frappe (82e) et Nicholson a tiré à bout portant au-dessus du but (85e). Sur un centre de Tchatchoua, l’attaquant jamaïcain a été devancé par le gardien adverse Schmidt et Still aura attendu en vain une frappe cadrée de son équipe.

1 images
© Belga Image
Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK