Preudhomme: "Après le 1-0, on doit pouvoir fermer boutique"

Michel Preud'homme n'était pas content de la manière dont son équipe a géré son avantage samedi lors du duel entre le Standard et Mouscron (1-1). Six minutes après l'ouverture du score de Razvan Marin, les Liégeois se sont fait rejoindre par un but de Taiwo Awoniyi.

"C'est dommage. On avait marqué ce but. On encaisse un peu trop souvent. Quand on a fait le plus dur dans un match compliqué pour nous, ce serait bien de ne pas encaisser ce but", a déclaré le coach du Standard au micro de la Pro League.

Il a ensuite poursuivi en parlant de l'entame de match compliquée des siens mais est rapidement revenu sur la nécessité de conserver le 1-0. "On était dépassés dans les duels, dans les réactions sur les deuxièmes ballons. Les Mouscronnois étaient plus vifs et plus réactifs que nous. A la mi-temps, on doit déjà avoir un avantage. On se crée des situations que l'on doit mettre au fond dans ce genre de matches. Puis, on arrive à marquer sur une phase répétée et à ce moment-là on doit pouvoir fermer boutique."

Preud'homme a conclu son intervention en manifestant son agacement pour les pertes de temps trop fréquentes quand les adversaires du Standard sont en difficulté. "Si dans les moments difficiles, on les laisse faire avec des joueurs qui se roulent par terre constamment, ça devient difficile pour nous. C'est leur droit mais ça arrive avec beaucoup d'équipes. On laisse faire ce genre de choses trop souvent et il faut soulever ce problème."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK