Preud'Homme sur le départ de Luyindama: "Le club était obligé d'accepter cette offre"

Dans les dernières heures du mercato hivernal et à quelques jours du Clasico face à Anderlecht, le Standard a vu son défenseur central Christian Luyindama s'envoler vers la Turquie pour s'engager avec Galatasaray. Orphelin de leur 'Roc', les Liégeois ont reçu une indemnité de transfert estimée à 9 millions d'euros.

Un argument financier primordial pour convaincre les Rouches, comme l'a rappelé Michel Preud'homme en conférence de presse pré-clasico vendredi. "On est un club belge et parfois il y a des offres que l’on ne peut pas refuser. Pour faire fonctionner un club, la première chose est l’équilibre financier. Ensuite, il faut essayer d’avoir les meilleurs joueurs possibles et faire le meilleur parcours possible. Mais sans équilibre financier, on ne peut pas construire cela", a déclaré MPH avant de poursuivre dans son raisonnement. 

"On savait qu’à un moment ou un autre, une offre juste arriverait et qu'on allait devoir se séparer d’un joueur. Bien sûr, on aurait préféré avoir Christian avec nous mais le club était obligé de répondre positivement à cette offre."

Une fois ce point éclairci, MPH a répondu aux questions sur le Clasico de dimanche. La question du remplacement de Luyindama s'est évidemment posée mais le coach liégeois n'a pas voulu dévoiler ses plans.

"On devait être préparé à différentes alternatives en sachant que l’on allait peut-être devoir vendre un joueur. On avait dit que si on perdait un défenseur ou un milieu défensif, on ne prendrait personne car nous étions couverts à ce posteOn va donc trouver des solutions comme cela se fait dans chaque club quand il y a un départ.  Bokadi et Kosanovic (victime d'une contusion au genou) sont des solutions tout comme le déplacement d'un défenseur latéral dans l'axe. Je dois essayer de trouver le mieux pour l’équipe avec différents paramètres dont je dois tenir compte et dont je ne vais pas vous parler", a souri Preud'Homme.

En conférence de presse, MPH a également évoqué l'arrivée du jeune Alen Halilovic en provenance de l'AC Milan. "C'est un profil qui est un peu dans le registre de Carcela, Mpoku ou Lestienne. Il a une très bonne technique, ce n'est pas un hasard qu’il soit passé par des clubs prestigieux. Il ne voulait pas venir pour six mois mais rester plus longtemps. C’est positif dans son chef de résonner comme ça. Cela nous a séduit."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK