Preud'homme : "Il aurait fallu qu'on soit plus forts dans les duels mais pour jouer au foot, ce n'était pas facile"

Preud'homme : "Il aurait fallu qu'on soit plus forts dans les duels mais pour jouer au foot, ce n'est pas facile"
Preud'homme : "Il aurait fallu qu'on soit plus forts dans les duels mais pour jouer au foot, ce n'est pas facile" - © Tous droits réservés

Après la défaite face à Malines, tous les Standardmen s'accordaient pour dire qu'ils n'avaient pas réalisé le match du siècle face au KV. Empruntés, probablement fatigués par leur exploit jeudi face à Francfort, les Rouches se sont inclinés face à une équipe de Malines parfaitement en place.

"On savait à quoi s'attendre. Il aurait fallu qu'on soit plus forts dans les duels. Si on ne gagne pas de duels contre Malines, on sait qu'on s'expose à des problèmes. Pour jouer au foot, ce n'était pas facile, le jeu est arrêté constamment, le rythme est cassé, il y a des pertes de temps, mais ça ce n'est pas notre responsabilité. Quand on se crée des occasions, il faut les mettre dedans." explique Michel Preud'homme, le coach des Liégeois.

MPH soulignait l'impact physique mis par des Malinois stratégiques : "Ils sont roublards, rusés, ils mettent le corps devant, ils font des fautes, c'est malin. Je ne critique jamais un adversaire, parce qu'il évolue avec ses armes mais qu'on lui permette de faire ça...quand on pense qu'à la fin du match, on ajoute quatre minutes alors qu'il y a six changements, alors cela veut dire qu'on a rajouté une minute. On prévient dix fois pour les pertes de temps mais on donne qu'une minute de plus..." fustigeait-il quelque peu amer.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK