Preud'homme: "C'est désolant ce qu'on a fait en deuxième mi-temps"

Preud'homme: "C'est désolant ce qu'on a fait en deuxième mi-temps"
Preud'homme: "C'est désolant ce qu'on a fait en deuxième mi-temps" - © Tous droits réservés

Mauvaise surprise pour Michel Preud'homme ce samedi soir, le Standard s'est laissé surprendre par Eupen alors que les Liégeois menaient encore 0-1 à la 84ème minute. Un renversement de situation et une mauvaise deuxième période du Standard que le coach a du mal à s'expliquer. 

Au micro de la Pro League, était contrarié : "Je crois que c'est logique. Après avoir bien débuté le match, avoir fait le plus difficile, c'est-à-dire d'ouvrir la marque, et quand même contrôlé le match en première mi-temps. On sentait déjà un petit peu en première mi-temps qu'on prenait ce match de façon trop légère. On était beaucoup trop nonchalants. On les a averti au repos en disant qu'Eupen allait tenter quelque chose à un moment. Qu'ils allaient se réveiller et que nous aussi nous devions nous réveiller. Mais quand Eupen l'a fait on n'était pas prêt.

Il s'explique: "On a fait une deuxième mi-temps catastrophique, on a jamais pu reprendre un rythme qui aurait fait qu'on aurait pu gagner ce match.

Mais après un bon début de match, les Rouches n'ont-ils pas pris de haut les Pandas? "On ne l'a pas fait au début. Mais après je ne sais pas ce qui s'est passé. On ne peut pas dire que ce soit de la fatigue, on joue un match par semaine pour le moment. Ils ont eu suffisamment de repos. Pourquoi? C'est ce moteur qui ne s'est pas mis en marche en deuxième mi-temps." 

L'entraîneur n'est pas satisfait de la réaction affiché par ses joueurs: "On doit se faire beaucoup plus mal tout simplement. Quand on a un peu plus difficile à jouer à la balle il faut le faire d'une autre manière. Il faut parfois souffrir plus. C'est désolant ce qu'on a fait en deuxième mi-temps" Michel Preud'homme de conclure, "Pourquoi est ce que quand on fait le plus difficile après on s'endort? C'est ma question et je n'ai pas encore la réponse.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK