Preud'homme : "Bastien a demandé à sortir, je lui ai dit de se sacrifier jusqu'au bout"

A l'issue de la victoire étriquée du Standard face au Cercle (2-1), Michel Preud'homme s'est présenté à l'interview avec des sentiments mitigés. Content d'avoir su rafler les trois points d'une part mais fâché d'avoir dû attendre les arrêts de jeu pour venir à bout de la lanterne rouge.

"A partir du moment où on a compris comment le Cercle était disposé, il n'y a eu plus qu'une seule équipe sur le terrain. Les occasions se sont enchaînées, à ce moment là on a fait un très bon match. Beaucoup de pressions, d'occasions de but, malheureusement ça ne rentre pas. On a les occasions pour tuer ce match mais ça ne rentre pas, cela se répète. Et après, on se met en difficulté sur une phase arrêtée. Ce n'est pas la première fois..." explique-t-il.

Alors que le Standard accumule les matches à vitesse grand V, la fatigue physique commence à se faire cruellement sentir : "Des joueurs comme Bastien et Cimirot ont tellement donné depuis plusieurs semaines, cela se ressentait chez eux. D'ailleurs, Bastien m'a demandé à sortir, je lui ai dit de se sacrifier jusqu'au bout parce que Carcela était fatigué aussi. Ce sont les places dans l'équipe où on a pas les possibilités de changer. Ils jouent tout parce qu'il n'y a pas d'autre joueur pour le moment" renchérit Preud'homme au micro de la Pro League

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK