Preud'homme avant d'accueillir Bruges : « Quand il y a match, je n’ai plus d’amis ! »

Après une défaite (2-3) face à La Gantoise, le Standard, entrainé par Michel Preud'homme, reçoit Bruges pour tenter de mettre fin à une série pénible de 0/12. Le coach liégeois se montre assez fataliste avant le match face aux Brugeois. « On va jouer nos matches comme on a joué les autres et ce qui doit arriver, arrivera. On va simplement essayer de bien les jouer et de prendre des points contre n’importe quelle équipe ».

« On ne pense qu’au match contre Bruges pour essayer de faire le meilleur résultat. On ne va pas plus loin pour le moment. Ça ne sert à rien d’extrapoler ou de faire tous les calculs possibles. Il faut simplement jouer les matches et après cela, on fera le bilan » poursuit MPH.

Michel Preud'homme reconnaît les qualités brugeoises « Bruges a montré toutes ses forces tout au long de la saison. L’équipe d’Ivan Leko a encore remontré ses forces dans le match face à Genk le week-end dernier. C’est une très bonne équipe comme Genk est une très bonne équipe et comme les autres sont aussi de bonnes équipes ».

Malgré un piètre bilan de 0/12, le coach liégeois veut gagner ce match pour redorer le blason rouge et blanc. « Si on me connaît bien, on sait que même si j’ai des amis... quand il y a match, je n’ai plus d’amis ! C’est la même chose de l’autre côté à Bruges ou à Genk. J’ai adoré le Standard, pourtant quand je venais avec Bruges, je faisais tout pour gagner le match, c’était normal. C’est mon boulot et c’est pour cela que je travaille ».

L’équipe liégeoise et son coach sont conscients qu’il faudra être concentré et motivé pour l’emporter face à Bruges. « En semaine, lors des entraînements, je n’ai jamais vu une perte d’énergie, de motivation ou de volonté de la part des joueurs. Sinon, on ne tolérerai pas ça évidemment. Maintenant, ce qu’il se passe au match est complètement différent ».

Ce match peut être le match de la dernière chance pour le Standard tandis que Bruges serait en mesure de se rapprocher de Genk, en cas de victoire. Le duel entre les deux équipes s’annonce donc très chaud dans le chaudron de Sclessin.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK