Présenté comme le futur CEO de l'Union belge, Patrick Janssens préfère ne pas s'exprimer

Limogé le 9 février du poste de directeur général du Racing Genk qu'il occupait depuis août 2014, l'ancien bourgmestre d'Anvers (de 2003 à 2012) Patrick Janssens devrait succéder à Koen De Brabander comme CEO de l'Union belge de football (URBSFA). Le Soir, Sud Presse et Het Laatste Nieuws, l'ont en effet annoncé de concert dans leurs éditions de vendredi matin. Le Conseil d'administration de la fédération va se pencher sur le dossier le 26 avril.

Contacté à ce sujet par l'agence belga, l'intéressé a préféré ne pas s'exprimer. "Le processus en est encore à un stade trop peu avancé", s'est-il justifié. "Je ne peux rien vous dire pour le moment..."

Koen De Brabander avait été écarté de la fonction après seulement quinze mois d'exercice le 2 février.

Patrick Janssens, 61 ans, remercié à Genk parce qu'il n'aurait pas une sensibilité suffisamment limbourgeoise, aurait en revanche le "profil idéal" pour le poste de numéro deux de l'Union belge où trois hommes se sont succédé depuis trois ans. L'ancien capitaine de Fed Cup et de Coupe Davis Steven Martens (limogé en février 2015 après l'affaire de la facture hôtelière des 300.000 euros), l'ex-président de l'aile francophone Gérard Linard (ad intérim et devenu entre-temps président fédéral), et enfin le réviseur d'entreprises personnel de Bart Verhaeghe (le président du FC Bruges et homme fort de la Fédération), Koen De Brabander.

Actuellement ce sont Gérard Linard et les trois directeurs des départements juridique, financier et marketing qui assurent le service.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK