Pour progresser, Vanhaezebrouck veut des amis et des excursions en Ardennes

Malgré un marché des transferts largement insuffisant et une liste de blessés qui ne cesse de s'allonger, Hein Vanhaezebrouck veut encore croire en ses joueurs. A condition toutefois d'en faire un véritable groupe. "C'est un minimum. Il faut qu'on soit solidaire, qu'on s'aide. Qu'on devienne davantage ami aussi. On peut encore progresser beaucoup en créant davantage de liens d'amitié entre les joueurs."

Et pour cela, Vanhaezebrouck est un grand partisan des team buildings, loin des terrains de foot. "Normalement, en début de saison, je vais toujours passer une semaine dans les Ardennes, histoire d'apprendre à se connaître d'une autre façon, de découvrir, par exemple, qui sait cuisiner. C'est l'idéal pour intégrer les nouveaux. Malheureusement ce n'est pas le bon moment. En janvier, il faut des skis pour aller en Ardennes...!"

Mais le coach des Mauves ne fait pas, pour autant, une croix sur ses envies d'ailleurs. "Dans les semaines qui viennent, on va faire d'autres choses que du foot. Peut-être même se mettre en difficulté pour découvrir les vraies qualités des autres. A Courtrai, j'ai un souvenir d'Aloys Nong qui avait le vertige et ne voulait pas grimper sur un rocher. Deux équipiers ont fini par l'encadrer pour aller au bout. Dans ce genre d'aventures, les joueurs découvrent sur qui ils pourront toujours compter."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK