Pocognoli quitte le Standard pour Hanovre

Pocognoli quitte le Standard pour Hanovre
Pocognoli quitte le Standard pour Hanovre - © Tous droits réservés

Nouveau départ au Standard. Après Reginal Goreux, c'est Sébastien Pocognoli qui quitte Sclessin. Il a signé un contrat avec Hanovre jusqu'en 2016.

Le club allemand, 11e en Bundesliga, a officialisé la nouvelle sur son site internet. Sébastien Pocognoli avait visiblement conquis Hanovre avec ses prestations en Coupe d'Europe. A la recherche d'un nouveau back gauche, le club allemand s'en est souvenu.

"Il a joué quatre matches contre nous en Europa League. Nous connaissons donc ses qualités. Nous voulions renforcer notre flanc gauche défensif, je suis heureux que ce transfert se soit rapidement conclu", déclare Mirko Slomka, l'entraîneur de Hanovre.

Poco va donc retrouver l'étranger après une première expérience à l'AZ, couronnée par un titre de champion. Formé au Standard, il a fait ses premiers pas en D1 avec Genk avant de prendre la direction des Pays-Bas puis de revenir en bords de Meuse en 2010.

Présenté comme "intransférable", il y a une dizaine de jours, Sébastien Pocognoli avait pourtant "depuis plus d’un an un accord tacite" avec sa direction du Standard de Liège pour pouvoir quitter le club "en cas de belle opportunité à l’étranger", explique le club liégeois sur son site internet.

Le Liégeois portera le numéro 18. En Allemagne, il rejoint son ancien coéquipier au Standard, le Brésilien Felipe, qui avait rallié Hanovre en début de saison.

Les deux clubs se sont accordés pour ne pas communiquer sur le montant du transfert.

Un peu plus tôt dans la journée, Jean-François de Sart a annoncé à la presse que le Standard pistait un défenseur et un attaquant. "Actuellement, nous négocions avec trois joueurs ayant le bon profil. Nous espérons conclure le plus rapidement possible. Le Standard ne manque pas d'ambition et nous allons le prouver. L'entraîneur a demandé des renforts, il les aura. Nous avons jusqu'à la fin du mois pour lui donner satisfaction..."

Pas sûr toutefois que ce nouveau départ rassure Mircea Rednic.

M. Weynants

Et aussi

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK