Play-Offs : les forces et faiblesses des 6 postulants

Play-Offs : les forces et faiblesses des 6 postulants
Play-Offs : les forces et faiblesses des 6 postulants - © Tous droits réservés

Les 10è Play-Offs de la Jupiler Pro-League débutent ce soir. Sur papier, ce sont à la fois les plus relevés (vu l'identité des participants) et les plus indécis (vu les écarts) de l'histoire.

Analyse des forces et faiblesses des 6 postulants au titre.

 

1. Genk (32 points)

+ 4 points d'avance, débute avec une petite marge sur la concurrence

   6x sur 9, le champion final était celui de la phase classique

   De bons résultats en phase classique contre les 5 concurrents directs (11/15 à domicile, 10/15 en déplacement)

   Le plus beau jeu pratiqué en phase classique

- Compenser la perte de Pozuelo

  Gérer une position inhabituelle d'équipe "chassée"

2. FC Bruges (28 points)

+ Peut-être le noyau le plus large et le plus concurrentiel

   Expérience des Play Offs, sacré champion 2x sur les 3 dernières saisons

- N'est plus infaillible à domicile (3 défaites cette saison contre Zulte-Waregem, Charleroi et Mouscron)

  Devra gérer le flou entourant l'avenir de son coach Ivan Leko, et d'éventuelles répercussions du Footballgate

3. Standard (27 points)

+ Equipe capable des remontées les plus folles

   Toujours très inspirée par les Play Offs (26 points en 2010-2011, 21 points en 2017-2018)

- Trop inconstant cette saison en déplacement

   Le Standard trouvera-t-il encore un Edmilson et un Carcela (Carcela lui-même ?) pour dynamiter les Play Offs ?

4. Anderlecht (26 points)

+ En accrochant les Play-Offs à 2 journées de la fin, reste sur une dynamique positive

   Découvre les bienfaits de la division des points par deux et la position de "chasseur", moins stressante à gérer

- Vu son statut de club le plus titré de Belgique, et européen sans discontinuer depuis 55 ans (!), se doit au moins de finir sur le podium

  L'équipe 2018-2019 est-elle capable d'élever son niveau et de sortir de "vrais" grands matchs ?

5. Gand (25 points)

+ 12/12 pour finir la phase classique, c'est l'équipe en forme du moment

   Expérience des Play-Offs (remportés en 2014-2015 avec 2 points d'avance sur le FC Bruges)

   Transferts hivernaux réussis : Kaminski et Sorloth notamment

- Inconstant contre certains grands (0-4 contre Bruges, 1-5 contre Genk)

  En cas de victoire en finale de Coupe de Belgique (après 6 journées), quelle sera encore sa motivation ?

6. Antwerp (25 points)

+ N'a rien à perdre

   Très performant en déplacement

   Jeu physique difficile à contrer

- A très mal fini la phase classique : 1 victoire et 4 défaites sur les 6 derniers matchs

  La débauche d'efforts exigée tout au long de la saison par Bölöni se fait parfois ressentir au printemps. La gestion de l'effort sera un paramètre essentiel

 

Dans tous les cas de figure, vus les écarts à l'aube de ces Play-Offs, les premiers résultats seront déterminants. Un départ en flèche pourra sublimer le moins coté des outsiders, un départ raté pourrait, à l'inverse, rapidement le décourager. On saura vite à combien de postulants la lutte pour le titre devra se circonscrire...

  

 

 

 

 

 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK