Pierre François : "Le championnat commencera à la date prévue et à 16 équipes"

La ProLeague a réagi aujourd’hui à la décision de la CBAS par la voie de son directeur général Pierre François. Pour rappel la CBAS a décidé de maintenir Malines et Waasland-Beveren en D1A la saison prochaine. Se sentant lésé, le Beerschoot Wilrijk avait demandé à la ProLeague et à l’Union Belge de poser un geste fort en postposant le début de la compétition et en réhabilitant les Anversois mais aussi Lokeren au travers d’une D1A à 17 ou 18 clubs. Selon Pierre François, ce scénario est inenvisageable : "La compétition commencera à la date prévue et avec les équipes prévues. On ne peut changer ces éléments, la D1A ce sont 16 équipes et la Proximus League 8".

"Il y a-t-il eu ou non falsification de la compétition et quelles sont les sanctions? Je crois que sur ces points-là, tout n'est pas dit.

Le directeur général précise aussi que la CBAS a uniquement rendu son verdict concernant les compositions des séries mais que des sanctions pourraient encore tomber, même des sanctions sportives. Malines échappe à la rétrogradation pour un vice de procédure mais pourrait par exemple se voir infliger un lourd handicap de points pour démarrer la saison, ce qui est permis par le règlement contrairement à la relégation. Cet handicap de points serait une façon détournée de reléguer Malines avec une année de retard. 

Enfin, la Pro League espère une réponse rapide de la CBAS ou de l’UEFA (la semaine prochaine) concernant le volet européen du dossier. Malines est qualifié pour l’Europa League via la coupe de Belgique mais n’a pas encore la certitude de pouvoir y participer. De son sort dépend aussi ceux du Standard, de l’Antwerp et de Gand qui verraient leur programme modifié ou supprimé (pour Gand) selon la teneur de cette décision.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK