Pierre François comprend "les réactions à chaud, mais il faut rester serein"

Pierre François comprend "les réactions à chaud, mais il faut rester serein"
Pierre François comprend "les réactions à chaud, mais il faut rester serein" - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Pierre François, le CEO de la Pro League, tient à calmer le jeu, après la dernière journée de Jupiler Pro League qui a vu le FC Malines être relégué en D1B tandis qu'Eupen a assuré son maintien, et les soupçons qui ont suivi ces deux rencontres.

Le FC Malines a été relégué en D1B malgré sa victoire 2-0 sur Waasland-Beveren dimanche. Dans le même temps Eupen s'est en effet sauvé en s'imposant 4-0 face à Mouscron. Le Pandas assurent leur maintien grâce à une meilleure différence de buts.

"Nous savions que le week-end serait compliqué", déclare Pierre François. "Nous avons donc anticipé un prévoyant un arbitrage vidéo pour les deux matches concernés par la relégation, avec un nombre maximum de caméras. Je mesure la désillusion d'un côté et le soulagement de l'autre.

Je me suis employé à calmer le jeu. Ce n'est pas parce qu'un but apparaît plus léger qu'il faut tout remettre en cause. Nous aimons tous assez le football pour croire en l'intégrité de la compétition. La journée d'hier a été très émotive mais elle ne m'amène pas à des conclusions négatives".

"Ce dégât d'image ne peut pas être toléré. Je comprends la déception et les réactions à chaud, mais il faut rester serein", poursuit Pierre François, qui ne s'attend pas à ce qu'on tente de modifier le classement sur tapis vert. "Je pense que les résultats d'hier seront ceux qui resteront".

Pierre François ne ferme pas la porte à un test-match pour le maintien en cas de classement identique. "Le nombre de victoires doit rester déterminant. J'attendrai que la commotion soit disparue pour remettre à froid la question sur la table et envisager un test-match sur terrain neutre. Cela pourrait éviter les suspicions et les regrets. Mais cela ne sera pas discuté lors de la prochaine réunion du conseil d'administration de la Pro League (19 mars)".

"Chaque club doit maintenant se regarder dans le miroir et faire son analyse. Ce n'est que comme ça que le FC Malines pourra vite retrouver l'élite. Les supporters de Malines et le club de Malines méritent d'y être", conclut le CEO de la Pro League.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK