Philippe Albert est "quand même inquiet" pour Charleroi

Essoufflé, en perte de vitesse et d'efficacité, le Sporting de Charleroi s'est fait dribbler à la deuxième place au général. L'équipe coachée par Felice Mazzu n'arrive plus à s'imposer. La dernière victoire des Carolos remonte au 19 janvier (2-0 contre Mouscron). Depuis lors, ils ont perdu à Eupen et ont réalisé ensuite 6 partages d'affilée.

"Il y a peut-être un usure physique. Ce que fait le Sporting de Charleroi depuis le début de la saison est assez exceptionnel en comparaison des budgets des autres équipes qui visent les POI. Ces dernières semaines, les partages concédés par les Carolos l'ont été contre des équipes qui refusent le jeu. Et là, cela pose un problème aux Zèbres", a expliqué Alex Teklak sur le plateau de La Tribune.

Le mercato a-t-il toutefois laissé des traces ? Clément Tainmont et Dodi Lukebakio sont partis, respectivement à Malines et Watford, et leurs remplaçants (dont le Français Romain Grange, ndlr) ne sont pas encore parvenus à les faire oublier. Charleroi a clairement perdu de sa folie.

"La folie ne venait pas que de Tainmont et Lukebakio. Elle venait aussi de Benavente ou de Baby. Ce qu'a fait Baby physiquement sur certains matches, c'est intenable sur 50 rencontres. Je crois aussi que toutes les équipes connaissent un petit creux dans une saison. Ils sont quand même troisièmes", a souligné Stephan Streker.

L'ex-Zèbre Philippe Albert est, lui, "quand même inquiet". Et d'expliquer les raisons de son inquiétude : "Il y a Genk, La Gantoise, Anderlecht, Bruges qui sont là. Les Brugeois ont connu un passage à vide mais ils reviennent bien. Cela me fait un peu peur. Quand on voit aussi le Standard ou encore Courtrai actuellement, au niveau offensif, c'est quand même très costaud. Il va falloir se réveiller assez rapidement et surtout recharger les batteries durant les trois semaines qui précèdent le coup d'envoi des POI. C'est un tout autre championnat qui va commencer et là ce seront des finales de Coupe chaque semaine".

Pour Albert, les Carolos sont clairement "perdants" à l'issue du dernier mercato. Charleroi a rapidement atteint son objectif qui était de disputer les POI mais comme le révèle Philippe Albert : "Imaginons qu'après une phase classique comme ils viennent de faire, ils terminent cinquièmes. Ce serait une énorme déception."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK