Pascal Scimè : "J’ai trouvé une involution dans le niveau du jeu mauve"

Ce dimanche dans Complètement Foot, toute l’équipe est revenue sur la défaite d’Anderlecht contre Courtrai (0-2) lors de la 27e journée de Pro League.

Qualifié de plus mauvaise prestation de la saison par certains observateurs, lors de la défaite d’Anderlecht contre Courtrai, l’équipe de Complètement Foot a abordé le non-match de l’équipe de Vincent Kompany.

"C’était de la post-formation", commence par expliquer Joachim Mununga. Et d’ajouter : "Courtrai a des joueurs capables de garder une régularité. Et à Anderlecht, on est dans une équipe en post-formation. On a pourtant vu les Mauves donner une claque à l’Union. Mais aujourd’hui, Anderlecht a été catastrophique. Il y a eu un manque de cohérence et beaucoup de déchets. Mais la jeunesse, c’est ça et il faut savoir accepter les erreurs et parfois la jeunesse souffle le froid et le chaud. J’ai l’impression qu’à Anderlecht, que dès qu’il se passe quelque chose, il faut s’alarmer. Mais Anderlecht est encore dans la course aux PO en général."

S’il est vrai qu’Anderlecht est encore en course pour les P1, il faudra se réveiller. Car pour Pascal Scimè, la prestation mauve était "sans inspiration. C’était stérile. J’ai trouvé une involution dans le niveau du jeu mauve et je ne m’attendais pas à ce qu’Anderlecht fasse un pas en arrière. Avec 0 tir cadré, comme la semaine passée, c’est insuffisant. Pourquoi innover et faire des changements dans son équipe. Il est temps de trouver une équipe type et je pensais que Vincent Kompany l’avait. Mais ce n’est pas le cas."

Joachim Mununga : "Anderlecht reste quand même 5e"

On le voit, la prestation n’a vraiment pas répondu aux attentes.

"Et aujourd’hui, il y avait un adversaire de qualité en face. Elsner a gagné pour la 2e fois à Anderlecht. Je pense qu’il faut rendre le football simple et j’ai l’impression qu’on a voulu trop faire réfléchir Anderlecht. Il ne faut pas trop cadenasser les joueurs. Et puis, j’ai rarement vu une équipe mal classée venir avec deux attaquants à Anderlecht. La preuve quand on a des idées, c’est positif. Mais cela ne sert à rien de faire le procès de Kompany, car il y a deux semaines, on l’adulait", ajoute Pascal.

Kompany justement, revient sur toutes les lèvres. Mais pour Joachim, "il faut laisser du temps au coach : "il y a de l’ambition avec ce turnover à Anderlecht. Et Kompany innove avec une équipe, je ne vais pas dire des U21, qui évolue en D1. Quel autre entraîneur aurait osé le faire. Et si on laisse le temps de mettre quelque chose en place, ça peut donner des résultats. Anderlecht reste quand même 5e." 

Un top 4 inédit ?

Alors qu’il ne reste que six matches à disputer, le top 4 est des plus indécis.

"Si Anderlecht n’est pas dans le top 4, ils pourront avoir des regrets. Imaginons ne pas avoir Gand, Anderlecht, Charleroi et le Standard dans le top 4, c’est fou", commence Pascal.

Et Joachim de conclure : "Est-ce que ce n’est pas une révolution dans le championnat où hormis Bruges, tout le monde se vaut ?"

Le débat est ouvert. En tout cas, il est temps pour Anderlecht de se reprendre. Ça tombe bien, la semaine prochaine, c’est le Clasico. Anderlecht se déplace au Standard.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK