Partage animé entre le Standard et Genk, leader toujours invaincu

Le choc entre le Standard et Genk n’a pas livré de vainqueur. Le sommet de la 12e journée s’est terminé sur un 1-1 animé. Samatta a ouvert le score. Luyindama a égalisé dans les arrêts de jeu. Le Racing, toujours invaincu, conserve la tête du classement. Les Liégeois restent dans le top 6.

Il y a de l’intensité dans ce choc entre deux formations en confiance. Emond (2e) et Cimirot (4e) allument les premières mèches. Preud’homme et Clement se connaissent parfaitement. Les deux équipes s’observent, se craignent et … se neutralisent pendant vingt minutes. D’un coup franc puissant Malinovskyi met Ochoa à contribution (27e). Le gardien mexicain s’interpose brillamment dans la foulée devant Ndongala (28e).

Le match s’anime. Sur un coup franc de Marin, Laifis remise vers Emond qui - du genou - dévie au fond des filets. La joie de Sclessin est de courte durée. Le VAR estime que Laifis est hors-jeu et annule ce but (30e). Djenepo s’arrache sur le flanc gauche et sert Emond en retrait. L’attaquant liégeois est contré par Uronen (45e). Piotrowski profite lui d’une mésentente dans le rectangle pour décocher un tri un rien trop croisé (45e+1).

La deuxième mi-temps reprend sur le même rythme. Djenepo et sa vitesse secouent le flanc droit du Racing. Emond, au petit rectangle, manque sa reprise … et le cadre (50e). Malinovskyi prend sa chance à l’entrée du rectangle, Ochoa détourne sur son poteau (53e). Genk augmente la pression insiste à distance. Ochoa repousse un essai Pozuelo après une perte de balle de Luyindama. Laifis se jette et empêche Paintsil de conclure (55e). Le gardien mexicain est sollicité. Il tient bon et boxe une nouvelle tentative de Malinovskyi (60e).

La fatigue européenne commence à se faire sentir et les deux équipes sont moins précises. Le rythme faiblit. Une passe millimétrée de Pozuelo isole Samatta. Seul face à Ochoa, le Tanzanien ne manque pas la balle de match et inscrit son 8e but en championnat (84e). Les Liégeois ne cèdent pas. Et comme face à Krasnodar, ils marquent dans les arrêts de jeu. Après Laifis, c’est Luyindama qui surgit pour sauver un point pour les "Rouches".

Les compos :

Standard : Ochoa, Cavanda, Luyindama, Laifis, Fai, Cimirot, Bastien, Marin, Carcela, Djenepo, Emond

Genk : Vukovic, Maehle, Aidoo, Lucumi, Uronen, Heynen, Malinovskyi, Pozuelo, Ndongala, Piotrowski, Samatta

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK