Panne de VAR et but en question à Waasland Beveren-Mouscron

L'arbitrage vidéo - "le VAR" - a connu des ratés lors de la rencontre entre Waasland Beveren et Mouscron. Le système a fonctionné sur courant alternatif et cela a peut-être eu une influence sur le résultat du match. Au final, les Hurlus ont gagné 1-2.

Deux phases posent principalement question. Elles concernent toutes les deux l'Excel. Dès la 4e minute, Olinga s'échappe dans le dos de la défense avant de servir Chibani qui marque. L'assistant lève son drapeau et le but est annulé pour une position hors-jeu d'Olinga. Sur l'image arrêtée proposée par la réalisation, il est difficile d'être affirmatif. Toujours est-il que Jonathan Lardot - après un contact via son oreillette - a décidé de ne pas valider ce goal.

A cinq minutes de la pause, Mouscron place une nouvelle fois la balle au fond des filets, via Pierrot. Une fois encore, il est question de position hors-jeu. Sur les images, il semble peut-être plus flagrant que le premier. Et pourtant le but est cette fois-ci accordé. Sans consultation du VAR. Et pour cause, il a été en panne pendant une vingtaine de minutes en première mi-temps.

S'il ne remet pas en cause la victoire de l'Excel, Adnan Custovic regrette l'incident technique avec le VAR. "Mouscron a mérité aujourd’hui. Nos adversaires ont été plus présents dans les duels. Nous on a essayé de pousser à la fin mais cela n’a pas suffi. J’ai vu un peu de peur pendant les 15 premières minutes. Après on a essayé de jouer mais ce but-là change la donne", analyse le coach waeslandien à notre micro. "Y-avait-il hors-jeu ou pas ? Le VAR fonctionnait-il ou pas ? Tout est parfois contre toi. Je n’ai pas vu les images mais j’ai entendu qu’il n’y avait peut-être un hors-jeu. Ce sont des choses qui ne doivent pas arriver."

Mouscron a peut-être aussi été désavantagé sur la première phase. "
Au final ça semble s’équilibrer ? Le VAR doit marcher !", conclut fermement Custo.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK